La nébuleuse de la Méduse, Abell 21 (vidéo)

Cliquez sur l’image pour l’agrandir. Crédit  : Observatoire européen austral , VLT

Des filaments tressés et serpentins de gaz incandescent suggèrent le nom populaire de cette nébuleuse, la nébuleuse de la Méduse. Également connue sous le nom d’Abell 21, cette Méduse est une ancienne nébuleuse planétaire à environ 1500 années-lumière le long de la frontière sud de la constellation des Gémeaux .

Comme son homonyme mythologique , la nébuleuse est associée à une transformation dramatique. La phase de la nébuleuse planétaire représente une étape finale dans l’évolution des étoiles de faible masse comme le soleil , car elles se transforment de géantes rouges en étoiles naines blanches chaudes et, ce faisant, se débarrassent de leurs couches externes. Rayonnement ultraviolet de l’étoile chaude alimente la lueur nébulaire.

Une étoile de premier plan non liée et brillante est proche du centre dans cette vue télescopique en gros plan, tandis que l’étoile centrale transformante de la Méduse est en fait l’étoile plus faible en dessous du centre et vers la partie droite du cadre . La nébuleuse de la Méduse est estimée à plus de 4 années-lumière de diamètre.

Bon week end à toutes et à tous

Découvrez la zeptoseconde, l’unité de temps la plus courte jamais mesurée (vidéo)

Une particule de lumière, appelée photon (flèche jaune), produit des ondes électroniques à partir d’un nuage d’électrons (gris) d’une molécule d’hydrogène (rouge: noyau). Le résultat de ces interactions est ce qu’on appelle un motif d’interférence (violet-blanc). Le motif d’interférence est légèrement incliné vers la droite, ce qui permet aux chercheurs de calculer le temps nécessaire au photon pour passer d’un atome à l’autre. (Image: © Sven Grundmann / Université Goethe de Francfort)

Les scientifiques ont mesuré l’unité de temps la plus courte jamais réalisée: le temps qu’il faut à une particule légère pour traverser une molécule d’hydrogène. Lire la suite

L’expo Choco Loco va faire fondre les fans de chocolat au musée Train World (vidéo)

Choco Loco Sculptures en chocolat au musée Train World

Le musée du train à Schaerbeek en Belgique a sollicité deux artistes spécialisés dans la sculpture en chocolat pour enrichir ses allées d’une vingtaine de maquettes chocolatées. L’exposition temporaire « Choco Loco » se tiendra du 20 octobre au 21 février à Train World, le musée de la SNCB. Lire la suite

De plus en plus d’humains développent une artère supplémentaire dans nos bras, montrant que nous évoluons encore (vidéo)

Imaginer comment notre espèce pourrait apparaître dans un avenir lointain invite souvent à des spéculations sauvages sur des caractéristiques remarquables telles que la taille , la taille du cerveau et le teint de la peau . Pourtant, de subtils changements dans notre anatomie démontrent aujourd’hui à quel point l’évolution peut être imprévisible. Lire la suite

Des planètes plus accueillantes à la vie que la Terre ont peut-être déjà été découvertes (vidéo)

La représentation de cet artiste montre la première planète validée de la taille de la Terre à orbiter autour d’une étoile lointaine dans la zone habitable identifiée par le télescope spatial Kepler de la NASA. (Image: © NASA Ames / Institut SETI / JPL-Caltech)

Au moins deux douzaines de planètes en dehors du système solaire pourraient être meilleures pour la vie que la Terre. Lire la suite

Un temple païen vieux de 1200 ans dédié à Thor et Odin a été découvert en Norvège (vidéo)

La maison du dieu (représentée ici dans une reconstruction numérique) était fortement construite avec des poutres et des murs en bois; certains ont duré des centaines d’années. Il comprenait une tour centrale, modelée sur les églises chrétiennes vues dans les terres plus au sud. (Image: © Musée universitaire de Bergen)

Les restes d’un temple païen vieux de 1200 ans aux dieux du vieux norrois tels que Thor et Odin ont été découverts en Norvège – une relique rare de la religion viking construite quelques siècles avant que le christianisme n’y devienne dominant. Lire la suite

Installée à 6 700 m d’altitude, cette souris bat tous les records (vidéo)

Une souris Phyllotis xanthopygus posée sur le gant d’un chercheur à haute altitude sur les versants du volcan Llullaillaco. Cette espèce parvient à vivre plus haut que n’importe quel autre mammifère. PHOTOGRAPHIE DE MARCIAL QUIROGA-CARMONA

Au cours d’une récente expédition dans les Andes, des chercheurs ont constaté la présence de souris à une altitude record, tous mammifères confondus.

Lire la suite