Ecosse : découverte d’un site cérémoniel datant du Néolithique (vidéo)

En utilisant des scans laser, les archéologues ont découvert un monument « cursus » inconnu auparavant sur l’île écossaise d’Arran. (Image: © Historic Environment Scotland)

C’est le seul monument de ce type à être découvert sur l’île d’Arran.

Grâce à une technologique de balayage laser, des archéologues ont découvert sur l’île d’Arran les traces d’un site cérémoniel néolithique baptisé « cursus ». Une première sur l’île écossaise.

Avec ses 432 km2 , l’île d’Arran offre à elle seule un condensé spectaculaire des paysages écossais. Plébiscitée pour sa nature luxuriante, elle possède aussi de très nombreux sites archéologiques. Et il semble que l’île d’Arran n’ait pas encore livré tous ses secrets !

Le journal écossais The Scotsman révèle qu’une équipe d’archéologues a fait une découverte exceptionnelle à Tormore, à l’ouest de l’île. Grâce à une technique de balayage laser aérien, les scientifiques ont vu émerger les vestiges d’un « cursus », un sentier cérémoniel néolithique. Un monument que l’on pensait jusqu’ici associé uniquement à la côte est de l’île.

Un site unique sur l’île d’Arran

Les cursus étaient généralement définis par de longues lignes de poteaux en bois, formant un vaste rectangle, et ces avenues cérémonielles étaient parmi les caractéristiques les plus spectaculaires de l’époque néolithique. Elles servaient peut-être de chemin de procession, certaines furent également enflammés lors de cérémonies. Selon les estimations des archéologues, le monument découvert sur l’île d’Arran mesure plus d’un kilomètre de long.

Une découverte fascinante qui a surpris les scientifiques, il s’agit en effet du seul monument connu de ce type sur l’île.

« Je pense que si vous demandiez à l’équipe ce qu’elle pensait être le plus susceptible de trouver sur Arran, je parie que personne ne dirait un cursus néolithique. (…) Il n’y en a pas d’autre sur Arran, c’est unique sur l’île, il y en a un de plus à Kilmartin Glen et c’est à peu près tout pour la côte ouest. », s’est enthousiasmé Dave Cowley, responsable du programme de cartographie archéologique à Historic Environment Scotland.

Une découverte qui en appelle d’autres

Pour les archéologues, cette découverte indique que d’autres monuments de ce type pourraient avoir été édifiés ailleurs sur l’île. Ces constructions étant en bois, elles sont aujourd’hui difficile à localiser et des fouilles doivent être entreprises.

« Cela ajoute une toute autre dimension à ce que l’archéologie du Néolithique sur Arran peut nous dire. C’est comme trouver une toute nouvelle couche dans une boîte de chocolats contenant de nouvelles choses !« , a expliqué Dave Cowley.

Ce dernier a localisé le site après avoir identifié deux lignes de monticules d’une trentaine de centimètre courant sur environ un kilomètre.

« Ils ont fait très attention à la façon dont ils ont positionné ce monument. Il y avait probablement une superstructure ici mais nous ne le saurons pas avec certitude sans excavation« , a-t-il indiqué.

(Source : GEO)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s