L’image du jour : La nébuleuse de la Tarentule, NGC 2070 (vidéo)

Cliquez sur l’image pour l’agrandir. Credit : Ignacio Diaz Bobillo

La nébuleuse de la Tarentule, également appelée 30 Doradus, mesure plus de mille années-lumière de diamètre et constitue une région géante de formation d’étoiles au sein de notre galaxie satellite voisine du Grand Nuage de Magellan, à environ 180.000 années-lumière.

C’est la région de formation d’étoiles la plus vaste et la plus violente connue dans tout le groupe local de galaxies. L’arachnide cosmique s’étend à travers cette vue spectaculaire composée de données à bande étroite centrées sur l’émission d’atomes d’hydrogène et d’oxygène ionisés.

Dans la Tarentule (NGC 2070), les radiations intenses, les vents stellaires et les chocs de supernova du jeune groupe central d’étoiles massives, catalogué R136, dynamisent la lueur nébulaire et façonnent les filaments de l’araignée. Autour de la Tarentule se trouvent d’autres régions de formation d’étoiles avec de jeunes amas d’étoiles, des filaments et des nuages en forme de bulles soufflées.

En fait, le cadre comprend le site de la supernova la plus proche des temps modernes, SN 1987A, à droite du centre. Ce riche champ de vision s’étend dans notre ciel sur environ 1 degré, soit deux pleines lunes, dans la constellation australe de la Dorade.

Mais si la nébuleuse de la Tarentule était plus proche, disons à 1.500 années-lumière de distance, à l’instar de la nurserie stellaire de la nébuleuse d’Orion, elle occuperait la moitié de notre ciel.

Bon week end à toutes et à tous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s