Un ptérosaure aussi grand qu’un avion (vidéo)

En Provence, le gisement de Velaux la Bastide Neuve a livré des restes fossilisés d’un nouveau ptérosaure de grande taille vivant à la fin du Crétacé. Appartenant à une espèce baptisée Mistralazhdarcho maggii, l’individu retrouvé n’était pas encore adulte mais devait déjà avoir une envergure de 4,5 mètres.

Tout comme le T-Rex et le Tricératops, le Ptéranodon est emblématique de l’ère des dinosaures. Et pourtant… À l’instar du plésiosaure qui n’est pas un membre des dinosaures mais un reptile marin (leur contemporain), le Ptéranodon n’était pas un dinosaure mais bien un reptile volant, membre d’un ordre contenant de nombreux genres et espèces : celui des Ptérosaures (Pterosauria).

Cet ordre contient les premiers vertébrés volants ;  il est apparu au Trias supérieur, il y a environ 230 millions d’années, comme les dinosaures. Il a disparu à la fin du Crétacé supérieur, il y a 66 millions d’années environ, de la même façon que les dinosaures et probablement, pour les mêmes raisons, à savoir les Trapps du Deccan et l’impact d’un corps céleste au Yucatan.

Dans l’imaginaire collectif, les Ptéranodons ont été quelque peu détrônés ces dernières années par les azhdarchidae (du mot persan azhdar, une créature semblable à un dragon dans la mythologie perse). Plus grands qu’eux, ces reptiles volants font partie d’une famille de ptérosaures identifiés principalement au Crétacé supérieur.

Ils se caractérisent par une longue mâchoire édentée, un large crâne, un cou extrêmement allongé. Ils n’ont jamais eu d’équivalence parmi les animaux volants depuis. Les plus connus sont les fameux Quetzalcoatlus et Hatzegopteryx, deux géants de plus de 12 mètres d’envergure et aussi hauts que des girafes.

Velaux la Bastide Neuve, une fenêtre sur les dinosaures du Crétacé

Or, des paléontologues belges et français viennent de faire savoir via un article publié dans Journal of Vertebrate Paleontology qu’ils avaient finalement identifié une nouvelle espèce de ptérosaure faisant partie des azhdarchidae. Identification faite dans le sud de la France, plus précisément en fouillant le fameux site de Velaux la Bastide Neuve, près d’Aix-en-Provence.

Ce nouveau reptile volant disparu a été baptisé Mistralazhdarcho maggii, en référence au célèbre mistral, ce vent balayant le sud-est de la France. À l’occasion de cette découverte, le communiqué du CNRS rappelle que ce site est une extraordinaire fenêtre sur un écosystème occupant une plaine alluviale de la fin du Crétacé, il y a environ 72-75 millions d’années. Il a déjà livré de nombreux et spectaculaires fossiles comme ceux du sauropode Atsinganosaurus velauxiensis  mais aussi de tortues et de crocodiles.

Mistralazhdarcho maggii se présente sous la forme de plusieurs fossiles retrouvés, attribués à un même individu. Ces éléments laissent penser que celui-ci avait une envergure d’environ 4,5 mètres. Si l’on en croit son ossification incomplète, il ne devait pas avoir encore atteint l’âge adulte à sa mort. Les paléontologues pensent donc qu’à l’âge de la maturité,
.
Il aurait probablement atteint les 5 à 6 mètres. Cette projection de taille le situe entre deux autres azhdarchidae Eurazhdarcho et Hatzegopteryx, respectivement de 3 et 10 mètres d’envergure. Cela suggère l’existence d’un large spectre de tailles chez cette famille de ptérosaures.
?
(Source : Futura Planète)

</div>

Une réflexion sur “Un ptérosaure aussi grand qu’un avion (vidéo)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s