Un train sans conducteur parcourt près de 100 km (vidéo)

Résultat de recherche d'images pour "Train"

Dans la nuit du dimanche 4 au lundi 5 novembre, un train transportant du minerai de fer a roulé sans conducteur pendant environ 50 minutes, atteignant la vitesse de 180 km/h.

Les techniciens de la société BHP, responsable du convoi, n’ont eu d’autre choix que de faire dérailler le véhicule, ce qui a provoqué d’énormes dégâts sur 1500 mètres d’une voie ferrée, ainsi qu’une perte estimée à plusieurs dizaines de millions de dollars.

En Australie, le plus long accident de train du monde s’est produit le lundi 5 novembre. Après avoir parcouru plus de 92 kilomètres sans aucun conducteur aux commandes, le véhicule de « plus d’un kilomètre de long », selon une journaliste de la chaîne 9Newss’est arrêté. Pour mettre fin à sa course folle, qui n’est pas sans rappeler le scénario du film catastrophe Unstoppable, les techniciens n’ont eu d’autre choix que de le faire dérailler.

Les images du train stoppé de force sont impressionnantes. On y découvre en effet les 268 wagons contenant du minerai de fer hors de la voie de chemin de fer, totalement ravagée sur 1500 mètres à cause du choc provoqué par le déraillement.

Une enquête ouverte pour expliquer le démarrage du train sans conducteur 

Cet accident s’est déroulé dans l’État d’Australie-Occidentale, sur la voie ferrée reliant Newman à la ville portuaire de Port Hedland. Avant que la société BHP, à laquelle appartenait la marchandise acheminée, n’ordonne le déraillement du train, ce dernier aurait atteint la vitesse maximale de 180 km/h. Pour le moment, la raison expliquant le fait que le véhicule se soit mis en marche tout seul n’est pas encore connue.

La course du train avait débuté dans la nuit de dimanche à lundi, après que le conducteur fut descendu pour inspecter un wagon. Selon le journaliste Tim Treadgold, il s’agit probablement d’une « erreur humaine », d’un « oubli du frein à main » de la part du chauffeur ou « d’une erreur informatique » qui a fait perdre le contrôle du véhicule aux techniciens. Ces derniers ont ensuite décidé de le faire dérailler après 50 minutes de chevauchée dans le désert australien.

Une enquête a été ouverte par le Bureau australien de sécurité des transports pour éclaircir la situation. BHP a de son côté fait savoir que les opérations de déblaiement et de réparation nécessiteraient une semaine.

Si l’accident n’a fait aucun blessé, le coût engendré par les dégâts s’élèverait à des dizaines de millions de dollars, selon le Guardian. BHP avait déjà vu deux de ses trains dérailler auparavant, en 2015 puis en février 2018. L’accident du 5 novembre a en revanche fait nettement plus de dégâts que les précédents.

(Source ; Gentside)

2 réflexions sur “Un train sans conducteur parcourt près de 100 km (vidéo)

  1. Une solution (délicate et difficile) aurait été de lui faire rencontrer un train en sens inverse qui aurait reculé avant d’établir le contact et transféré des cascadeurs qui seraient aller actionner les freins du train sans conducteur.

    Ce genre de manoeuvre acrobatique invraisemblable aurait aussi pu faire l’objet d’une intrigue digne d’un film hollywoodien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s