Le «signal étrange» venu de l’espace venait en réalité de nos propres satellites

C’était le cœur de l’été. Des astronomes publiaient une étude dans laquelle ils faisaient état de « signaux étranges » venus de l’espace. Alors forcément, on avait tous un peu envie d’y croire : ET téléphone maison !!! 

Finalement, il semblerait que les signaux provenaient de satellites humains. Comme le dit le philosophe Boulet : « Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions. »

Les signaux reçus par le radiotélescope d’Arecibo, l’un des plus sophistiqués au monde, semblaient provenir de l’étoile naine rouge Ross 128, située à quelque 11 années-lumière de la Terre. Les chercheurs avaient alors largement communiqué sur ces ondes radio insolites émettant une série d’hypothèses comme une éruption à la surface de l’étoile, l’explosion d’un de ses satellites ou… un message extraterrestre. L’emballement médiatique mondial avait laissé sceptiques plusieurs autres chercheurs.

Galactique Fail

Championne du monde des rabat-joie, la Société française d’astronomie et d’astrophysique avait dénoncé « le piège de la communication outrancière d’un chercheur américain. » Et ça n’a pas manqué. Après des vérifications, menées entre autres, par les équipes du télescope du Seti, l’astronome Abel Mendez affirme qu’aucun signal particulier n’a pu à nouveau être entendu en provenance de l’étoile.

Pire, le chercheur affirme que ce que ses collègues ont entendu provenait tout simplement de nos propres satellites, qui tournent autour de la Terre. S’ils ont trouvé ces signaux « bizarres », c’est tout simplement qu’ils ne correspondaient pas à ce qu’on attend d’une toile naine rouge située à l’autre bout de la galaxie.

(Source : 20 Minutes)

3 réflexions sur “Le «signal étrange» venu de l’espace venait en réalité de nos propres satellites

  1. Question de méthode. Parfois l’interprétation nous cache le fait, par le sens assigné au signal lu, reçu ou observé. Par simple débordement de nos attentes impulsives qu’on projette spontanément sur lui. Il importe pourtant de bien distinguer le fait reçu, de ce qu’on lui surajoute. Ce qui peut donner lieu à une critique éclairée, discernant et rectifiant au besoin les premières impressions enregistrées. C’est souvent un travail d’équipe qui consiste à vérifier que les faits observés correspondent au plus près aux interprétations qu’on leur attribue.

  2. « Eclairci » , où çà ?… Ces signaux restent toujours incompréhensibles … bien qu’émis par un de nos propres satellites !… Lequel et quel code de transmissions utilisait-il ?… Cette « explication » ne fait que déplacer l’énigme sous des dehors de fausse solution !… ( De même, les petits malins qui prétendaient avoir anéanti le signal « wow » ont été vite discrédités : même les comètes utilisées pour la démonstration n’étaient pas au bon endroit !…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s