La petite maison sur la frontière canado-américaine

Les mesures de sécurité différentes entre le Canada et les Etats-Unis rendent la vie quotidienne des occupants de cette demeure, à cheval sur la frontière entre les deux pays, compliquée.

Vous hésitez entre vivre au Canada ou aux Etats-Unis. Cette maison est faîte pour vous.  Sa particularité : être à cheval sur la frontière entre les deux pays. “Old stone store” est une maison de 300 m² située dans la commune de Beebe Plain, dans le Vermont. Et vous n’avez même pas à vous précipiter. En vente depuis le début de l’année au prix de 97.169 euros, elle ne trouve aucun repreneur.

Trop beau pour être vrai ? Peut-être. Certes, des travaux sont à prévoir, pour un coup estimé de  397.686 euros. Mais ce n’est pas le bémol le plus important. Depuis le 11 septembre 2001, les deux pays pratiquent des mesures de sécurité différentes d’un point de vue frontalier. Ce qui occasionne des cauchemars aux propriétaires du lieu qui en font part à Time Magazine.

Une affaire…

Brian DuMoulin, qui réside dans cette maison depuis qu’il est enfant, raconte que jadis vivre à la frontière “(…) c’était quelque chose de normal et naturel”. A l’entendre, le quotidien est aujourd’hui devenu compliqué : “les rues résidentielles qui étaient ouvertes sont bloquées par des barrières. Les portes arrières d’un immeuble d’appartements à cheval sur la frontière (…) ont été fermées”.

Qui plus est, des patrouilles canadiennes et américaines font leurs rondes autour de la maison. Ce qui est souvent source de quiproquo. Le propriétaire raconte une anecdote pour illustrer l’ ambiance dans le village. Un jour, un nouvel agent canadien l’aperçoit lui, sa femme et sa fille devant la maison, et les convoque au poste-frontière pour faire un rapport. Quarante-cinq minutes seront nécessaires pour régler la situation. Pas très vendeur…

(Source : Yahoo, M6, Time)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 réflexions sur “La petite maison sur la frontière canado-américaine

  1. Ils veulent surtout trouver un acheteur pour se barrer !… L’Etat fédéral aurait dû se porter acquéreur dans cette situation qui ne fait que confirmer la ruine morale de son activité !… On se sent surtout victime des « protecteurs » !… De nombreux romans, bd, films présentent « la frontière » comme un territoire propice aux activités louches !… ( Un album de la série « Buck Danny » des années 50 évoquait cette frontière comme mise en coupe réglée par une bande de pirates aériens attaquant des avions transportant des cargaisons d’or !…) Dans le Réel, c’est l’Ordre qui règne … et la Loi , quand elle ne dérange pas les « chefs » locaux !…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s