Présentation de R Aquarii (vidéo)

En biologie, « symbiose » fait référence à deux organismes qui vivent à proximité et interagissent les uns avec les autres. Les astronomes ont longtemps étudié une classe d’étoiles – appelé étoiles symbiotiques – qui coexistent d’une manière similaire.

À partir des données de l’observatoire Chandra X-ray de la NASA et d’ autres télescopes, les astronomes gagnent une meilleure compréhension de la façon volatile cette étroite relation stellaire peut être.

R Aquarii est l’ un des plus connus des étoiles symbiotiques. Situé à une distance d’environ 710 années lumière de la Terre, ses changements de luminosité ont d’ abord été remarqué à l’œil nu il y a presque mille ans. Depuis lors, les astronomes ont étudié cet objet et déterminé que R Aqr n’est pas une étoile, mais deux: une petite naine blanche dense et une étoile rouge géante.

De temps en temps, suffisamment de matière est tirée de la géante rouge sur la surface de la naine blanche pour déclencher la fusion thermonucléaire de l’ hydrogène. La libération de l’ énergie de ce processus peut produire une nova, une explosion asymétrique qui souffle au large des couches externes de l’étoile à des vitesses de dix millions de miles par heure ou plus, de pompage matière et d’ énergie dans l’ espace.

Depuis peu de temps après que Chandra soit lancé en 1999, les astronomes ont commencé à utiliser le télescope à rayons X pour surveiller le comportement de R Aquarii. Les données de Chandra ont fourni de nouvelles informations sur les détails et le calendrier des explosions qui se produisent dans R Aquarii. Surveillance étroite continue de R Aquarii avec Chandra et d’ autres télescopes à l’avenir devrait donner aux scientifiques une meilleure idée de ce système stellaire inhabituel.

(Source : NASA)

2 réflexions sur “Présentation de R Aquarii (vidéo)

  1. L’ensemble de la structure fait penser à la métaphore de l’aérostat : la géante rouge est le ballon, la naine blanche la nacelle et les bombes H à répétition qui se dégagent de l’enveloppe comme des jets de soupape pour éviter le gonflement exagéré du ballon !… L’énergie produite va nourrir la naine blanche agonisante !…
    Cette vision « à la Jules Verne » ( ou  » à la Camille Flammarion » ) traduirait les nombreux processus qu’utilise la Nature pour équilibrer les 4 forces qui régissent l’Univers ( nucléaire, électromagnétisme, radioactivité et gravitation ) !… Dans notre propre système solaire , de puissants « arcs » électromagnétiques redistribuent de la matière ( protubérances ) qui entretient la production « en interne » de « bombes » et entretient les mécanismes de l’Energie !… Notre étoile est assurée de ne pas tomber en panne avant au moins 5 milliards d’années !… Le fragile équilibre de R Aquarii ne durera sûrement pas aussi longtemps !…

  2. L’ironie veut que ce soit la petite naine blanche qui dévore la géante rouge. En biologie, cela me fait penser au minuscule virus qui «dévore» à sa façon la cellule infestée, relativement gigantesque.

    Mais on s’éloigne encore d’une relation proprement symbiotique. La présumée «vie» analogique ou métaphorique des astres se passant à une tout autre échelle de grandeur, elle rencontre des conditions complètement différentes. Ça va de soi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s