Un homard à quatre pinces découvert à Terre-Neuve

 

Un homard avec quatre pinces est la dernière attraction de la station marine de Bonne Bay au Canada. La créature rare a été prise par un pêcheur dans la région qui a amené le crustacé à Norris Point. 

Le homard, qui a depuis été nommé Snappers a une pince de taille régulière sur son côté gauche, et trois pinces plus petites entièrement fonctionnelles à droite.

Duncan McIlroy, directeur intérimaire de la station maritime, est fasciné par les captures et a recherché des résultats similaires. Jusqu’à présent, il n’a pu trouver que deux autres cas.

« C’est absolument incroyable, car je n’ai jamais entendu parler de cela avant. La première fois que je rencontrais ce type d’anomalie avec des pinces qui fonctionnement c’était hier ». 

McIlroy a déclaré qu’il était assez normal de voir un homard avec une pince latérale parce que les homards sont connus pour la régénération d’un nouveau membre si on l’endommage.

Les homards ne jouent pas toujours bien et souvent s’attaquent les uns les autres, c’est-à-dire lorsqu’un homard se blesse il régénère une pince.

Mais le cas de Snappers est extrêmement rare car toutes les pinces fonctionnent pleinement.

« Le dégât a été effectué juste au moment de la jointure avec le corps, donc, au lieu de régénérer une seule griffe, le tissu corporel a effectivement été endommagé de manière permanente, et essentiellement la programmation dans les cellules autour de la plaie a décidé de créer une nouvelle paire de pinces ».

Partie normale de la réparation des dégâts

Snappers a été attaqué alors qu’il était hors de leur coquille lors de la mue. Il dissipe toute théorie selon laquelle cela a été causé par des facteurs environnementaux tels que la pollution et le changement climatique.

McIlroy a déclaré que la plus grande surprise est que le homard a survécu à l’attaque quand il était hors de sa coquille.

Il indique que Snappers a environ deux ou trois ans et, malgré ses quatre griffes, est assez sain et heureux. Il sera conservé à la station marine de Bonne Bay pour toute sa durée de vie.

(Source : CBC)

4 réflexions sur “Un homard à quatre pinces découvert à Terre-Neuve

  1. Ceux qui sont différents reçoivent parfois des traitements privilégiés. Étranges et plus rares, ils peuvent susciter temporairement une curiosité exclusive ou même des soins spéciaux.

  2. En lisant l’introduction, j’allais immédiatement accuser radioactivité et pollution, mais je me trompais.

    Après tout, on rencontre souvent ce genre d’ « anomalies » dans les végétaux (trois branches au lieu d’une, où une feuille-branche) et ils le vivent très bien. Bon, après, ce homard doit peut être avoir quelques soucis de coordination des trois pinces, m’enfin s’il n’en souffre pas, c’est le principal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s