ESOC: là où les missions prennent vie (vidéo)

ESOC – En tant que centre d’excellence pour les opérations des missions depuis 1967, « mission control» de l’ ESA fournit une expertise et une expérience dans un mélange unique qui sert les objectifs scientifiques et techniques de l’ ESA, et permet au centre européen économiquement vitale des programmes tels que Copernic et Galilée.

ESOC abrite des équipes hautement spécialisées qui contrôlent et naviguent les vaisseaux spatiaux, gérer le réseau de stations de suivi dans le monde entier pour l’ ESA, et de renforcer les systèmes au sol qui permettent aux satellites de mener leurs missions.

Spacecraft de l’ ESOC étudient notre planète et nous aide à comprendre le changement climatique grâce à des données en temps réel de la Terre, et explorent notre Soleil et le système solaire ou scrutant profondément dans les mystères du temps et de l’ espace.

Le centre est unique et sans précédent dans sa capacité à contrôler les sondes sophistiquées, et de concevoir, développer et construire tout le nécessaire au sol pour faire voler avec succès des satellites dans l’espace.

Notre monde est sur les systèmes, la communication et l’ exploration; notre passion est pour les voyages de l’ humanité dans l’univers. Cette année ESOC fête ses 50 ans.

(Source : ESA)

 

4 réflexions sur “ESOC: là où les missions prennent vie (vidéo)

  1. Mais toujours , ce « vide abyssal » entre l’orbite basse et celle de 24 heures ( 36800 kms ) : la faute aux radiations, piégées dans les ceintures de Van Allen et qui s’y trouvent bien !… ( De même que l’on cherche à évacuer les débris spatiaux, pourquoi ne pas rechercher une solution pour se débarrasser de ces particules, autres déchets radioactifs naturels ?….) .
    Quant l’ESA ( ESOC) , c’est une belle revanche envers cette « usine à gaz » qui l’a précédé, l’ ELDO/ESRO , où s’engloutissaient les millions des subventions de la Communauté Economique Européenne !… ( Naufrage notamment de la fusée « Europa » , équivalente des R-7 « Sémiorka » et Atlas des années 60 … ). Sauvé in extrémis ( en 1970) par l’Astronautique Française et sa fusée « Diamant » , qui fonde le projet européen « Ariane » piloté par le CNES !…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s