2014 UZ224, DeeDee, ce mystérieux corps caché dans notre système solaire dévoile ses secrets (vidéo)

En utilisant le réseau d’antennes ALMA, des astronomes ont mené une nouvelle étude sur « DeeDee », le corps planétaire découvert en 2014 aux confins du système solaire. Leurs résultats confirment qu’il pourrait bien s’agir d’une nouvelle planète naine. 

Notre système solaire comptera-t-il bientôt une nouvelle planète naine ? C’est ce que suggère la récente étude publiée dans la revue Astrophysical Journal Letters. Menés par une équipe internationale d’astronomes, ces travaux se sont intéressés à un corps très particulier connu sous le nom de 2014 UZ224 ou DeeDee (« Distant Dwarf ») pour les intimes.

Cet objet a été découvert en 2014 grâce à une gigantesque carte de galaxies. Confirmé ensuite par l’Union astronomique international (UAI), il se trouve aux confins du système solaire à plus de 10 milliards de kilomètres de notre Soleil. Mais son statut pose encore question. Le corps présente-t-il toutes les caractéristiques nécessaires pour rejoindre la liste des cinq planètes naines du système solaire ?

Pour répondre à cette interrogation, les astronomes ont réalisé de nouvelles observations de l’objet en utilisant le réseau d’antennes de l’Atacama Large Millimeter/submillimeter Array situé au Chili. Des observations qui ont permis de dévoiler quelques uns de ses secrets.

Plus grande que prévue

Selon les données récoltées, DeeDee se situe à 92 unités astronomiques du Soleil, soit à environ 13,7 milliards de kilomètres. Il est trois fois plus éloigné que Pluton, ce qui fait de lui le deuxième objet transneptunien (au-delà de Neptune) le plus éloigné avec une orbite confirmée, après la planète naine Eris distante d’environ 14,5 milliards de kilomètres.

A cette distance, DeeDee met quelque 1.100 années terrestres pour compléter son orbite et sa lumière met jusqu’à treize heures pour atteindre notre planète. Néanmoins, c’est surtout la taille de l’objet qui a étonné les chercheurs. Grâce à ALMA, ils ont découvert qu’il est bien plus grand qu’estimé précédemment.

Les données suggèrent que DeeDee mesure environ 635 kilomètres de diamètre, soit deux-tiers de celui de la planète naine Cérès, l’objet le plus grand et le plus massif de la ceinture d’astéroïdes. Avec une telle taille, les astronomes pensent que DeeDee pourrait afficher une masse suffisante pour être sphérique et donc reconnue comme une planète naine.

Très faiblement lumineux

Si l’objet est resté si longtemps inconnu, c’est non seulement à cause de sa distance mais aussi de sa très faible luminosité. « Bien au-delà de Pluton se trouve une région étonnamment riche en corps planétaires. Certaines sont assez petits mais d’autres affichent des tailles qui rivalisent avec Pluton », a expliqué David Gerdes de l’Université du Michigan.

« Parce que ces objets sont tellement distants et peu lumineux, c’est incroyablement difficile de les détecter, sans parler de les étudier en détails », a poursuivi le scientifique principal auteur de la nouvelle étude. « ALMA, cependant, a des capacités uniques qui nous ont permis d’apprendre des détails excitants sur ces mondes éloignés ».

Grâce au réseau d’antennes chilien, les astronomes ont ainsi découvert que DeeDee est un monde aussi sombre que froid. Sa surface approcherait les 30 degrés Kelvin, soit moins de -240°C. Ajouté à cela, le corps reflèterait à peine 13% de la lumière solaire qu’il reçoit. C’est à peu la même réflectivité que la poussière d’un terrain de baseball.

Une identification précieuse pour l’astronomie

Si le statut de planète naine de DeeDee reste à officialiser, son identification est précieuse pour les astronomes. Ce type d’objets constitue en effet des restes cosmiques de la formation du système solaire. Leur orbite et leurs propriétés physiques peuvent ainsi permettre d’approfondir les connaissances sur la naissance des planètes y compris la Terre.

La découverte de 2014 UZ224 montre aussi qu’il est aujourd’hui possible de détecter des objets éloignés et se déplaçant lentement dans notre propre système solaire. Une détection qui pourrait permettre de révéler d’autres mondes inconnus et pourquoi pas la fameuse « planète neuf » dont l’existence divise tant les spécialistes.

« Il y a encore de nouveaux mondes à découvrir dans notre propre jardin cosmique », a confirmé David Gerdes. « Le système solaire est un endroit riche et compliqué ».

(Source Maxi Sciences)

3 réflexions sur “2014 UZ224, DeeDee, ce mystérieux corps caché dans notre système solaire dévoile ses secrets (vidéo)

  1. Ouais, il est planqué dans les fourrés, près de la clôture !…Si notre système solaire en vient à se fortifier , « Dee Dee » devrait être une base idéale pour une nouvelle « Muraille » ou une Ligne Maginot !…

  2. Pingback: DeeDee ( day D ou dédie dédicace …) | Espace perso d' ANTINEA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s