Quatorze hélicoptères protégent les vignes de Touraine du gel (vidéo)

Expérimentés la semaine dernière, les hélicoptères ont montré qu’ils étaient de bons outils pour protéger la vigne lorsque les températures sont légèrement négatives.

Pendant trois jours, quatorze appareils vont être prêts à décoller à Montlouis, Bourgueil, Vouvray et Azay-le-Rideau.

Encore une matinée angoissante pour les viticulteurs tourangeaux. Météo France prévoit des températures légèrement négatives, à l’aube, du mercredi 26 au vendredi 28 avril. La semaine dernière, déjà, le gel a causé quelques dégâts dans les vignes de Touraine.

Un gros dispositif préventif est donc mis en place, une nouvelle fois, cette semaine, en disposant des bougies dans le vignoble, en activant des tours anti-gel et des dispositifs d’aspersion. Par ailleurs, pour la seconde fois, des hélicoptères vont aussi être mobilisés pour réchauffer les températures et assécher l’air.

Il a fallu aller chercher des hélicos jusqu’à Paris et l’île D’Yeu

Au lieu des sept hélicoptères mobilisés la semaine dernière, il y en a quatorze cette semaine. Si besoin, ils survoleront 30 hectares chacun dans les vignobles de Montlouis-sur-Loire, Bourgueil, Vouvray et Azay-le-Rideau. C’est un dispositif d’une ampleur inédite en France. Il a fallu aller les chercher jusqu’à Paris et l’Ile D’Yeu, mais c’est un investissement nécessaire, selon Guillaume Lapaque, le président des fédérations viticoles d’Indre-et-Loire et de la Sarthe.

« Ça représente 200 euros par hectare quand les hélicoptères décollent, et 80 euros si ils sont mobilisés, sans décoller, puisque de toute façon il faut que les pilotes soient là dès cinq heures du matin. C’est un peu cher, mais ce n’est rien comparé aux 150 millions d’euros de pertes subies l’an dernier par les viticulteurs tourangeaux en une nuit de gel. Nos vignerons ne survivraient pas à un deuxième coup dur comme celui-là. 14 hélicoptères au milieu des vignes, c’est du jamais vu en France. C’est une organisation presque militaire, c’est une guerre contre le gel qu’on espère bien gagner ».

Des critiques de riverains concernant le bruit et la pollution

Malgré son efficacité, ce nouveau dispositif ne fait pas que des heureux. La semaine dernière, il y a eu beaucoup de critiques, sur les réseaux sociaux ou au standard des mairies concernées. Des critiques que Guillaume Lapaque ne comprend pas vraiment pas.

« C’est vrai qu’on peut réveiller des riverains, et on s’en excuse, ça ne nous amuse pas, mais on essaye de sauver nos emplois et notre métier. On décolle à 6H30, et ce n’est pas forcément dramatique d’être réveillé une fois à cette heure-là. Autre critique plus surprenante, la pollution : en réalité, on n’utilise pas plus d’hydrocarbure que les tours anti-gel. Rapporté à l’hectare, c’est à peu près la même consommation, et c’est sans commune mesure avec ce que dégage la noria de camions qui circulent chaque jour sur l’A10 ».

(Source : France Bleu Touraine)

2 réflexions sur “Quatorze hélicoptères protégent les vignes de Touraine du gel (vidéo)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s