Le dernier duel à l’épée en France a 50 ans (vidéo)

Le 21 avril 1967, deux députés ont réglé à l’épée un différent survenu à l’Assemblée nationale. Un duel singulier qui sera le dernier en France.

Un anniversaire insolite. La France a célébré le 21 avril le cinquantième anniversaire du tout dernier affrontement en duel de son Histoire. Une paille au regard de l’Histoire d’une pratique séculaire censée apporter réparation à une personne offensée ou pour régler un préjudice. Et pourtant, le dernier de ce corps à corps s’est déroulé sous la Ve République.

Le 21 avril 1967 rappelle Le Monde. Ce duel met aux prises, dans le parc d’un hôtel particulier de Neuilly-sur-Seine, le maire de Marseille Gaston Defferre et le gaulliste René Ribière. Ce qui constitue le dernier duel de l’histoire de France prend racine la veille de cette joute inamicale. Lors d’un débat houleux à l’Assemblée, Gaston Defferre, sans cesse interrompu,  lance « Taisez-vous, abruti! » à l’adresse de René Ribière. La prise de bec se déplace au-delà de l’hémicycle, lorsque Ribière tente d’obtenir les excuses de son adversaire politique.

Face au refus de ce dernier, l’élu du Val-d’Oise envoie deux témoins pour exiger réparation. Elle prendra la forme d’un duel. Il laisse le choix des armes au maire marseillais qui opte pour l’épée. Les deux protagonistes se retrouvent le lendemain, fleurets non-mouchetés à la main, sous les yeux d’un arbitre, incarné par Jean de Lipkowski, un gaulliste de gauche, et de journalistes. L’événement fut même filmé.

Entrejambe et nuit de noce
Le combat tourne court. En quatre minutes, René Ribière doit jeter l’éponge après avoir été touché – sans gravité – deux fois au bras. Le duel semblait toutefois joué d’avance. Si Ribière n’avait semble-t-il jamais touché une épée de sa vie, il en était autrement de son adversaire, qui s’était déjà mesuré au pistolet vingt ans plus tôt au radical Paul Bastid.

Les journalistes présents qualifièrent la scène de « mascarade » tandis que le général De Gaulle en personne avait envoyé des émissaires pour faire revenir les belligérants à la raison. Sans succès. Comme le rappelle Le Monde, Defferre n’hésitait jamais à revenir sur cette victoire, déclarant qu’il visait initialement l’entrejambe de son adversaire dans l’espoir secret de gâcher son mariage et sa nuit de noce, prévus le lendemain.

Ainsi donc s’achevait le dernier duel de l’histoire de France qui avait, toutefois, connu un précédent neuf ans plus tôt, le 30 mars 1958, pour un différend artistique. Il avait opposé le danseur Serge Lifar et le marquis de Cuevas qui avait eu pour témoin de mariage un certain Jean-Marie Le Pen. Au-delà de ces quelques rares confrontations, la pratique du duel, interdite à certaines époques, avait complètement disparu au lendemain de la Grande Guerre.

« Il n’a plus sa place dans le cataclysme que vit la moitié de la planète. La paix revenue, une nausée de sang et de violence saisit les pays européens exsangues. Plus jamais ça! entend-on partout. Le duel apparaît désormais pour le plus grand nombre, comme un comportement archaïque, sans aucun fondement, déplacé, humiliant même », disait l’écrivain Martin Monestier. Depuis, il s’est invité au cinéma, dans les films de capes et d’épées notamment, rappelant une pratique révolue. Et pourtant encore jeune sur la ligne du temps hexagonale.

(Source : Le Monde, 7s7, RTL)

Publicités

4 réflexions sur “Le dernier duel à l’épée en France a 50 ans (vidéo)

  1. Je suppose que il n`y a que 50 ans!!! Que les derniers cons qui existaientsont partisde ce monde..et je pense que pour chaque …teadition…ça sera la même chose..un jour il y aura le dernier ..qui tuera un animal pour se nourrir..un dernier qui voudra fuler sa cigarette..un dernier..,qui ne voudrait pas se mélanger avec les augres..,etc etc un dernier de tout..ensuite peut être que nous serons enfin les premiers a trouver pas mal la paix…le partage…la compassion envers les animaux…etc etc …mais il y a des milliers et des milliers qui ne veulent plus attendre!!!!
    Et c là que je. REdoute qu’avant que ča aille mieux ça ira pire….

  2. L’insulte à la 2e personne du pluriel a une certaine classe… finalement « abruti » est presque plus vexant que le bon « conn*rd » habituel 😅
    Le duel a l’epée « archaïque »? pourquoi pas. De nos jours, les methodes ne manquent pas et sont bien moins « nobles »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s