L’enfant dont s’est inspiré William Peter Blatty pour l’Exorciste a fait carrière à la NASA (vidéo)

capturePour écrire l’Exorciste, le romancier William Peter Blatty, mort le 12 janvier, s’est inspiré d’un fait divers survenu dans le Maryland en 1949.

La nouvelle a été annoncée sur Twitter par l’autre William, celui qui était devenu son alter-ego dans l’esprit des cinéphiles amateurs de fantastique : « William Peter Blatty, mon ami et mon frère, créateur de l’Exorciste, est mort hier », écrivait le 13 janvier 2017 le cinéaste William Friedkin. Ce même Friedkin qui, en 1973, avait réalisé le film l’Exorciste, tiré du roman éponyme écrit deux ans plus tôt par Blatty (celui-ci devait aussi coproduire le film).

On se souvient que ce classique du cinéma d’horreur (et du cinéma tout court) raconte le terrifiant cas de possession d’une jeune fille de 12 ans, Regan, et la lutte de deux prêtres pour la délivrer du mal. Si les projections de soupe de pois cassés – pour les vomissements de Regan – ou ses rotations de tête à 360° sont restées célèbres, il est moins connu que William Peter Blatty s’est inspiré d’un fait divers réel pour écrire son livre.

 « Au moment où j’écris cela, il vient de prendre sa retraite de la NASA »

Dans ses mémoires, publiées en 2013, William Friedkin revient sur la genèse du livre : « Le 20 août 1949, un article fût publié en première page du Washington Post, et porta pour la première fois cette histoire à la connaissance du grand public. Le compte-rendu est simple et direct (…) : ‘Hier, selon des sources catholiques, dans ce qui constitue peut-être une des plus remarquables expériences en son genre dans l’histoire religieuse récente, un garçon de quatorze ans habitant à Mount Rainier et possédé par le diable a été libéré par un prêtre catholique’.

Ce n’était pas le genre de chose que vous vous attendiez à voir à la une d’un journal américain aussi important. L’article décrivait ensuite les manifestations vécues par le garçon et sa famille ». Et Friedkin de lister toutes les manifestations surnaturelles que l’on voit dans le film : altération de la personnalité, phrases criées en latin, démonstration de force inhumaines, objets volants dans la maison, etc.

Comme dans le long-métrage, devant l’incapacité des médecins à traiter l’enfant, ses parents décidèrent d’avoir recours à un exorcisme.

« L’article du Washington Post affirmait purement et simplement qu’à la suite de l’exorcisme, le garçon avait été guéri. Et apparemment il le fut. Au moment où j’écris cela, il vient de prendre sa retraite de la NASA et semble n’avoir aucun souvenir de ce qui lui est arrivé lorsqu’il avait quatorze », reprend William Friedkin… L’Exorciste et la NASA, un croisement surprenant, qui en rappelle un autre dans la carrière de William Peter Blatty.

Celui dont le nom est associé à l’un des films les plus terrifiants de l’histoire du 7e art était aussi le scénariste d’un classique du film comique, A shot in the dark, soit le 2e opus de la série des Panthère rose où Peter Sellers interprète l’immarcescible inspecteur Clouseau.

(Source : Sciences & Avenir)

2 réflexions sur “L’enfant dont s’est inspiré William Peter Blatty pour l’Exorciste a fait carrière à la NASA (vidéo)

  1. Pingback: L’exorcisme d’un ado qui a inspiré le cultissime film d’horreur (vidéo) | Etrange et Insolite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s