La hausse inexpliquée des émissions de méthane (vidéo)

captureLa flambée depuis dix ans des émissions de méthane, un gaz à effet de serre plus nocif pour le climat que le CO2, risque de compromettre la lutte contre le réchauffement.

Telle est la mise en garde faite cette semaine par des experts qui ont coordonné un bilan mondial mené par plus de 80 scientifiques de 15 pays.

Après un léger ralentissement entre 2000 et 2006, la concentration de méthane dans l’atmosphère a crû dix fois plus rapidement la décennie suivante, relève l‘étude parue dans le journal Earth System Science Data.

Pour l’instant, les scientifiques ont des suspects mais pas de coupables. Parmi les hypothèses : l’exploitation du charbon en Chine, des gaz de schiste aux États-Unis, mais aussi l’agriculture.

Ryan McCarthy, California Air Resources Board :
“Nous pouvons réduire les émissions de méthane, nous pouvons vraiment aider à ralentir le réchauffement global. C’est le deuxième gaz à effet de serre que ce soit globalement ou ici en Californie. C’est donc un important marqueur et on a certaines sources concentrées dans l‘état, comme les élevages laitiers, les décharges, les zones de production de pétrole et de gaz.”

Jusqu’ici les mesures contre le réchauffement se sont largement concentrées sur le CO2, issu pour une large part des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz), et qui représente 70% des gaz à effet de serre.

Or, le méthane est 28 fois plus “réchauffant” que le CO2 — tout en persistant moins longtemps dans l’air (environ 10 ans).

Il est plus difficile à pister que le CO2, car plus diffus et une bonne part provient de sources “naturelles” (zones humides, formations géologiques…).

Il est en tout cas possible d’agir d’ores et déjà et très concrètement pour réduire ou capter le méthane, soulignent les scientifiques: méthaniseurs dans les fermes, modification des protocoles d’irrigation des rizières et chasse aux fuites…

(Source : Euronews)

4 réflexions sur “La hausse inexpliquée des émissions de méthane (vidéo)

  1. Le cheptel bovin n’a-t-il pas quelque peu « explosé » démographiquement depuis quelques décennies ?… Transformation du « poumon vert » amazonien en prairie pour le bétail, accroissement des troupeaux aux US disséminés à travers les « Etats à vaches » …. sans aucune intervention contre la maladie de la vache folle ( la viande US est interdite en Europe !…) . Peut-être aussi les mers et les océans expirent-ils davantage d’hydrates ( et d’hydrures ) de méthane, libérées des grands fonds par l’augmentation des eaux douces plus chaudes ?!… ( Mais il s’agit aussi d’une source d’énergie prometteuse !…)

  2. Une autre source de méthane pourrait venir du pergélisol. Selon Wikipédia, Il représente près du 1/4 des terres émergées dans l’hémisphère nord et il est chargé de méthane pouvant être libéré lors des dégels.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s