Voilà ce qu’on va manger en 2017 (vidéo)

A bushel of purple carrots fresh from the groundDes légumes violets, de la viande de chèvre, des algues, du thé pétillant, des super épices… Des nutritionnistes prédisent les tendances alimentaires de demain.

Bye bye les toasts à l’avocat, le thé matcha et l’eau de noix de coco! Alors que l’année 2016 touche bientôt sa fin, le site de l’Express a demandé à plusieurs spécialistes de l’alimentation de dévoiler ce qui nous attend dans nos assiettes en 2017. On a sélectionné le meilleur, ou le plus insolite.

Les tiger nuts
Connaissez-vous les tiger nuts? Connue aussi sous le nom de souchet comestible, cette plante est utilisée en Grande-Bretagne comme un appât pour la pêche et en Espagne pour préparer une boisson sucrée au goût de noisette. Sa consommation remonte à la nuit des temps puisque le tubercule était déjà cultivé à l’époque de l’Égypte ancienne. Et aujourd’hui? La farine de souchet est une excellente alternative au gluten, riche en fibres, calcium, magnésium, fer et potassium.

La nourriture violette
Comme un hommage à Prince, le futur de l’alimentation se teintera de mauve et de violet en 2017. Attendez-vous à voir un retour des carottes, pommes de terre, brocolis et choux fleur violets sur les marchés. Des légumes qui doivent leur belle couleur aux anthocyanes, des pigments aux propriétés antioxydantes.

Les super épices
Après les super aliments, place aux super épices et la star principale de cette tendance sera le curcuma. Cette petite poudre jaune, dont les bénéfices sont connus depuis 2.000 ans, possède de nombreuses qualités anti-inflammatoires et antioxydantes qui aident à lutter contre l’arthrite, le cancer, le diabète et à protéger le coeur.

La viande de chèvre
On connaissait déjà le fromage et le lait de chèvre, mais selon la nutritionniste Lily Soutter, la viande de chèvre devrait aussi faire son apparition dans les supermarchés dès l’année prochaine. Moins grasse et plus riche en protéines que d’autres viandes, elle contient aussi plus de fer que le boeuf, l’agneau ou le porc.

Le chou fleur sous toutes ses formes
Mixé dans un robot, le chou fleur peut se transformer en riz ou en purée et remplacer un féculent. Une solution pauvre en calories qui contient des fibres, de la vitamine C et du potassium.

L’eau probiotique
Comme le yaourt, l’eau probiotique est un bon moyen de profiter des vertus de la fermentation pour le corps.

Les algues
Alors que de plus en plus de gens adoptent un régime végétarien, le marché de l’oméga va forcément se développer, et si possible sans massacrer les poissons de nos océans. La nutrionniste Shona Wilkinson explique: « L’oméga 3 extrait des algues nous permet d’avoir tous les avantages de cet acide gras sans toucher au stock de poissons. »

Les protéines de tournesol
De la même manière, les végétariens vont aussi craquer pour de nouvelles formes de protéines végétales. Vendue sous forme de graines ou de poudre, la protéine de tournesol sera incontournable.

Le thé pétillant
Au cours des cinq dernières années, les ventes de prosecco ont fait un bond de 80%. Les bulles du mousseux sont associées au luxe et à la joie de vivre. Mais en 2017, la mode va aussi s’étendre aux boissons bonnes pour la santé. « Nous avons maintenant de l’eau pétillante sans sucre et aromatisée, tout comme du thé matcha pétillant, et cette tendance ne fait que commencer. »

L’eau de pastèque
Similaire à l’eau de coco, l’eau de pastèque contient des sels minéraux appelés électrolytes qui aident à réguler la pression sanguine.

Les plantes adaptogènes
Il s’agit d’une espèce de plantes particulièrement utiles de nos jours puisqu’elles luttent activement contre les effets néfastes du stress, comme le ginseng par exemple.

(Source : 7s7)

3 réflexions sur “Voilà ce qu’on va manger en 2017 (vidéo)

  1. Bonjour, il est ėvident que presque personne n’a lu les ouvrages de sainte Hildegarde..qui justement préconise tout çeci..seulement à son époque et ce malgré le moyen qu’elle connaissait presque tout de la santé et bien autre chose â cette époque là ils avaient besoin de viande bp plus qu’a notre époque…il manquait les chauffages de qualité leurs travaux des champs étaient très fatiguant..bref leurs vie de travail n’était pas le mê.e du tout….et maintenant les gens ont changer d’habitude de cie justement à cause des nouvelles technologies..et la nourriture aussi a changé…je suis vêgétarienne et ne me porte pas pous mal bien au contraire..car il y a des choses dans la viande qui ne sont pas extraordinaire pour la santé ne serait ce que de dire des toxines en grandes quantitès..mais aussi dans les légumes mais en moi dre quantite et surtout et avant tout…il faut mettre en avant le fait de tuer un a imal pour nous nourrir et rien que ça est i admissible….humainement parlant…je sais très bien qu’il y a des viandards encore bp…..mais petit a petit les plus jeunes se rendent compte de tout ceci et agissent autrement pour les animaux et pas que pour leur propre santé…..
    C pour cela qu’on peut vivre très bien en mangenat des repas vėgétariens….et ceux qui sont végans se débrouillent. Très bien aussi ..nous avons des tas de choses dans la nature qui nous conviennent…y compris algues noix graines divers…legumes divers fruits divers …etc etc…
    Il y a tout un savoir qu’il faut rabâcher encore et encore pour expliquer aux gens qui ne veulent rien entendre …en commençant par …leur…santé…mais pour bp bo de végétarien ou végan…la raison principale est la souffrance animale qui est la cause principale de notre démarche ..et c n’est pas une mode…c une conviction profonde et une vérité a ne plus être démontrée………la souffrance animale malgré ce que dit ste Hildegarde poir manger de la viande de ceci ou cela…n’est plus de mise point!!!!!

  2. Vivement que les algues deviennent abordables, c’est délicieux, mais ca coûte encore la peau des fesses, même séchés. Et pourtant il existe plusieurs variétés d’algues parfaitement comestibles en France.

    Pour la viande, je vous rejoins entièrement Capucine, mais désolé c’est trop bon^^ Par contre, je me fournis de plus en plus via des circuits alternatifs qui n’ont rien à voir avec les élevages intensifs, et ai quand même pas pal réduit ma conso.
    Ca avance, ca avance, mais un monde sans « viandards » n’est pas pour demain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s