Cette fillette redonne la pêche aux familles confrontées au syndrome de Down (vidéo)

capture1Comment ne pas fondre pour Sofia, cette fillette atteinte du syndrome de Down? Interrogée par sa maman sur sa « condition », elle explique son handicap avec clarté et un optimisme qui fait chaud au cœur.

Jennifer Sanchez, maman d’une fillette atteinte du syndrome de Down, a récemment publié une vidéo de sa fille dans le cadre du mois de sensibilisation à ce handicap. Depuis lors, les images ont fait leur petit bonhomme de chemin et grâce à la magie d’internet, Sofia est rapidement devenue une vraie mascotte aux quatre coins du monde, au point d’être l’invitée d’un show aux Etats-Unis.

« Ce n’est pas effrayant! »
Dans la vidéo publiée à l’origine sur Instagram, la fillette de sept ans explique à sa mère qu’elle n’est pas triste à cause de son handicap, au contraire. « Noooon, vivre avec le syndrome de Down, ce n’est pas effrayant, c’est excitant », affirme-t-elle amusée par une question qui lui semble un brin idiote. Quant à savoir ce qu’est le syndrome exactement, l’enfant ne s’en soucie guère: « C’est dans le sang ». « Cela rend-il ton sang spécial alors? », l’interroge Jennifer Sanchez. « Yeah! », s’exclame l’enfant avec engouement. « C’est excitant parce que je peux aller à Disneyland! ».

Depuis sa mise en ligne, cet extrait vidéo a été visionné plus de six millions de fois, avec un public quasi unanime qui n’hésite évidemment pas à faire de Sofia « la fillette la plus adorable des réseaux sociaux ». Il faut dire que les vidéos et photos d’elle ne peuvent que remonter le moral: tantôt émerveillée dans le célèbre parc d’attractions, tantôt se découvrant une passion pour le mannequinat, tantôt profitant de sa complicité avec son frère, l’enfant a soif de tout découvrir de la vie et sa joie de vivre donne encore plus de charme à ses mimiques de demoiselle.

Orphelinat dès la naissance
Au-delà des raccourcis et de la célébrité éclair propres aux médias sociaux, l’enthousiasme et la joie de Sofia en disent long sur les personnes atteintes du syndrome de Down. Une attitude positive d’autant plus touchante lorsque l’on connaît le départ dans la vie difficile de l’enfant.

Née en Ukraine, Sofia a vécu dans son pays d’origine jusqu’à ses seize mois. A cause de son handicap, elle n’avait vécu que dans son orphelinat ukrainien, dans les conditions que l’on imagine. Puis, un jour, la chance a souri la fillette. Jennifer Sanchez et son partenaire, déjà parents d’un petit Joaquin lui aussi atteint du syndrome de Down, ont littéralement craqué devant une photo de Sofia et ont décidé de l’adopter.

« On n’entend pas assez parler de gens qui vont bien malgré le handicap »
Plusieurs années plus tard, Joaquin (8 ans) et Sofia (7 ans) forment avec leurs parents une famille on ne peut plus épanouie, bien loin des clichés sur le handicap. Quant à leur mère Jennifer, elle se dit très émue du flot de réactions pleines d’amour et de respect qu’elle a reçues depuis la publication de la vidéo de Sofia. « Cela m’a fait réaliser que les gens n’entendent pas assez souvent parler de ceux qui se sentent bien dans leur peau malgré leur handicap », conclut-elle.

(Source : RTL)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s