Vietnam : un père et son fils ramenés dans leur village après avoir vécu 40 ans la jungle (vidéo)

Ho Van Lang, vêtu d'un pagne en écorces d'arbre, a vécu 40 ans dans la jungle avec son père, âgé de 82 ans et très affaibli © PHOTO AFP

Ho Van Lang, vêtu d’un pagne en écorces d’arbre, a vécu 40 ans dans la jungle avec son père, âgé de 82 ans et très affaibli © PHOTO AFP

Après avoir fui les bombardements américains en 1973, Ho Van Thanh et son fils ont vécu dans la jungle vietnamienne, sans contact avec le monde extérieur, pendant quarante ans. Ils ont été retrouvés il y a trois ans. Un documentaire vient de leur être consacré.

Même Edward Rice Burroughs, le créateur du personnage de Tarzan (1912), n’aurait jamais imaginé un tel scénario. Sauf que la fiction est devenue réalité au Vietnam, et non pas en Afrique équatoriale.

Pendant quarante ans, Ho Van Thanh (85 ans) et son fils Ho Van Lang (44 ans) ont vécu isolés du reste du monde dans la jungle de Quang Ngai. Durant la guerre du Vietnam, cette province, connue pour être une enclave de la guérilla du Viêt-cong, a été bombardée par les troupes américaines. La femme et deux des enfants de Ho Van Thanh ont d’ailleurs perdu la vie lors de l’une de ces opérations en 1973.

Totalement isolés du monde extérieur
Il y a trois ans, soit 40 ans plus tard, les autorités vietnamiennes avaient retrouvé Ho Van Thanh et Ho Van Lang, perchés dans un arbre à cinq mètres du sol, dans la hutte qu’ils ont construit pour se protéger des animaux. Totalement isolés du monde extérieur, ils ont survécu en se nourrissant de fruits et de légumes ainsi que d’animaux chassés. Ils ont forgé leurs propres outils avec des débris de bombes et fabriqué des habits à partir d’écorces d’arbres.

« Ils sont encore très apeurés bien qu’on les ait placés dans un lieu isolé. Les personnes qui les dérangent le plus sont ceux qui les fixent du regard. Ils ne parlent pas la langue des Viêts (l’ethnie majoritaire du pays, NDLR). Ils ne connaissent que quelques mots dans la langue des Cors, une ethnie minoritaire, et communiquent entre eux par langage des signes », avait précisé à l’époque Le Van Vuong, adjoint au maire du village.

Au menu: rats, singes et serpents
Un documentaire vient d’être consacré à Ho Van Thanh et Ho Van Lang.
« Ils fuyaient à chaque fois qu’ils voyaient des gens s’approcher d’eux », se souvient Alvaro Cerezo, auteur du reportage qui a été diffusé la semaine dernière.

Comme on peut le voir sur les différentes vidéos, Ho Van Lang dévoile ses techniques de chasseur pour attraper les rats (« La tête est la plus délicieuse »), les chauves-souris, les serpents, les singes et les lézards.

Le père croit que la guerre n’est pas finie
Passer 40 ans dans la jungle et débarquer dans le monde actuel (« Un monde trop bruyant et lumineux ») n’a évidemment pas été une sinécure pour Ho Van Lang. Par exemple, il ne comprend pas le fonctionnement de l’électricité. « Il ne ressent pas non plus le moindre désir sexuel », ajoute Alvaro Cerezo.

De son côté, Ho Van Thanh, le père de Ho Van Lang, pense que la guerre du Vietnam n’est pas encore terminée. Dans le documentaire, on l’aperçoit très souvent esseulé dans un petit coin de sa chambre. Selon Alvaro Cerezo, « il espère retourner dans la jungle un jour ».

(Source: HLN, 7s7)

2 réflexions sur “Vietnam : un père et son fils ramenés dans leur village après avoir vécu 40 ans la jungle (vidéo)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s