13 nouvelles espèces de requins en passe d’être ajoutées à l’Annexe II (vidéo)

1La conférence mondiale sur la protection de la vie sauvage (CITES) a décidé d’inscrire d’ajouter treize nouvelles espèces de requins et de raies à son annexe II, qui réglemente strictement le commerce des espèces menacées à l’Annexe II.

Treize nouvelles espèces de requins et de raies en passe d‘être classées menacée et protégées. L’idée a été émise à l’ouverture lundi, de la Convention internationale sur le commerce d’espèces sauvages menacées d’extinction (Cites), qui se tient à Johannesburg en Afrique du Sud.

Selon les ONG de protection de la faune, 100 millions de squales, une espèce de requins sont tués dans les mers du globe chaque année.
Un nombre de captures deux fois supérieur à celui qui permettrait de maintenir leur population à son niveau actuel.

Il y a quelque chose d’u ne signification énorme et incroyable qui est arrivé. La Convention ici a décidé d’adopter le référencement. Ces espèces ont souffert d’un énorme déclin à travers le monde à cause d’un commerce non-durable de leurs ailerons et autres produits.

La demande croissante, spécialement d’ailerons, de chair ou de branchies a fait des requins, une cible de plus en plus recherchée des pêcheurs. Leur surpêche pourrait être fatale selon le Fonds mondial pour la nature.

10 % du trafic d’ailerons a été régulé en 2013 ; avec ce référencement près de 20 % du trafic d’ailerons sera régulé. Faire ça tous les 3 ans est un grand bond en avant et c’est très encourageant de voir que le CITES joue un rôle essentiel.

Leur pratique la plus décriée, qui consiste à couper les ailerons et à rejeter à la mer les prédateurs amputés vivants, a été formellement interdite, même si elle subsiste encore dans certaines zones de l’océan Indien ou du Pacifique.

La Chine a officiellement banni la soupe d’ailerons de requin de tous ses dîners officiels. Mais ce plat reste très apprécié dans le pays, ainsi qu‘à Singapour.

Les branchies des raies manta et diable, dont l’eau de cuisson est utilisée par les médecins traditionnels du sud de la Chine pour purifier le système sanguin, suscitent également la convoitise. Leur efficacité n’est cependant pas prouvée scientifiquement.

“_La valeur du commerce annuel mondial des morceaux de requins et de raies approche le milliard de dollars. Les sociétés de pêche capturent chaque année 800.000 m3 de chacune de ces espèces”, affirme une experte de WCS, Amie Brautigan.

Les spécialistes recensent quelque 1.250 espèces de requins et plus de 180 types de raies. Si elle se poursuit, la surpêche actuelle pourrait en menacer le quart, selon le WWF.

La Cites doit se prononcer d’ici mercredi sur une proposition, visant à ajouter ces nouvelles espèces de requins et de raies à son annexe II, qui réglemente strictement le commerce des espèces menacées.

Des espèces qui viendront s’ajouter aux huit types de requins déjà protégés.

(Source : Africanews)

2 réflexions sur “13 nouvelles espèces de requins en passe d’être ajoutées à l’Annexe II (vidéo)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s