La parade de l’araignée-paon et ses incroyables couleurs (vidéo)

L’araignée-paon – que les scientifiques appellent aussi Maratus – continue de nous étonner. Il y a quelques mois, elle nous dévoilait sa délicate danse de la séduction. Aujourd’hui, des chercheurs nous apprennent qu’elle a développé pour son corps, un mode de coloration tout à fait inédit dans le monde animal.

Pour séduire sa femelle, l’araignée-paon mâle – ou Maratus – aime se lancer dans une danse de la séduction. Mais elle se pare aussi de splendides couleurs : du blanc, du jaune, du rouge et du bleu-violet. Si les trois premières sont produites classiquement par des pigments, une équipe internationale de chercheurs (Pays-Bas, Australie et Suisse) vient de découvrir que la dernière est le résultat d’une diffusion optique, en d’autres termes, d’une décomposition de la lumière.

À grands renforts d’analyses micro-spectro-photométrique et diffusométrique et de microscopie électrique, les chercheurs ont pu observer, sur le corps de l’araignée-paon, une microstructure complexe. L’exosquelette de l’animal s’avère en effet constitué de deux couches de chitine – une molécule de la famille des glucides qui compose traditionnellement l’exosquelette des araignées – séparées par une couche d’air d’une épaisseur approximative d’un micron.

D’autres animaux utilisent ce type de réseau optique pour colorer leurs corps comme les papillons Morpho d’Amérique centrale. Mais ce qui rend unique celui de l’araignée-paon, c’est la présence sur les faces internes des couches de chitine, de filaments qui modulent la lumière, permettant d’en séparer très finement les longueurs d’ondes. Et de refléter ainsi le bleu aux alentours de 450 nanomètres et le violet aux alentours de 350 nanomètres. Une prouesse qui augmente encore un peu la fascination pour cette petite araignée sauteuse.

L’étonnante danse de séduction de l’araignée-paon

À peine découverte, en Australie, cette petite araignée, qui porte comme un masque bleu sur la tête, avait en effet surpris son monde. Devant la caméra d’un biologiste, elle s’était lancée dans une sorte de danse durant laquelle elle agitait frénétiquement deux de ses pattes ainsi que ses mandibules. La nouvelle espèce a été nommée Maratus personatus, en référence à son masque caractéristique. C’est le mâle qui danse et la femelle qui regarde.

Cette nouvelle espèce appartient à la famille des araignées-paon dont le nombre ne cesse d’augmenter. Comme leur nom le suggère, les araignées-paons mâles utilisent des couleurs vives pour attirer les femelles. Mais contrairement aux autres de son espèce, le mâle de M. personatus n’a pas un abdomen en éventail qui s’étendrait pour séduire les femelles. À la place, il utilise son masque bleu pour attirer ces dames.

(Source : Futura Sciences)

Une équipe internationale de chercheur a découvert chez l’araignée-paon, ici en pleine parade nuptiale, un mode de coloration étonnamment complexe.

Sur cette vidéo, le mâle lève une patte, puis une autre, de l’autre côté de l’abdomen pour attirer la femelle grâce à sa danse.

Une réflexion sur “La parade de l’araignée-paon et ses incroyables couleurs (vidéo)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s