Solar Express pourrait relier Mars en deux jours (vidéo)

Mise en image de Boris Schwarzer du concept de train spatial Solar Express développé par Charles Bombardier, fondateur de l’« incubateur d’idées virtuelles » Imaginactive, et Olivier Péraldi. © Imaginactive

Mise en image de Boris Schwarzer du concept de train spatial Solar Express développé par Charles Bombardier, fondateur de l’« incubateur d’idées virtuelles » Imaginactive, et Olivier Péraldi. © Imaginactive

Le futur est déjà là. Imaginactive propose le concept d’un train spatial très rapide qui ne s’arrêterait jamais. Transportant marchandises et êtres humains, il pourrait relier la Terre à Mars en seulement 37 heures !

Envie d’aller passer l’après-midi sur la Lune pour visiter la mer de la Tranquillité ou pour admirer un lever de Terre ? À moins que vous ne préfériez séjourner une semaine sur l’Olympe (25.000 m d’altitude), immense dôme volcanique de Mars ? Ou même randonner dans les basses terres de la Planète rouge… ?

Ce sera peut-être pour bientôt, comme le propose Imaginactive, pour qui le futur est déjà en route. L’organisme sans but lucratif qui se définit comme un « incubateur d’idées virtuelles […] qui regroupe une communauté d' »idéateurs », de dessinateurs industriels et d’entrepreneurs dont la passion est d’inventer et de faire découvrir de nouvelles technologies et de produire des idées ayant une valeur ajoutée pour la société », propose en effet un séduisant concept de train spatial qui permettrait de voyager dans l’espace interplanétaire jusqu’à 1 % de la vitesse de la lumière.

Dans ces conditions, accrochez-vous bien : il ne faudrait que 2,13 minutes pour aller jusqu’à notre satellite naturel, situé à quelque 384.400 km de la Terre en moyenne, un peu plus de 24 heures pour se rendre sur l’infernale Vénus et seulement 37,13 heures pour rejoindre la Planète rouge, dans le cas d’un parcours de 400 millions de kilomètres.

Solar Express : comment ça marche ?

Baptisé Solar Express, ce train de l’espace tel qu’il est imaginé pourrait transporter d’une part des marchandises comme des minerais en provenance des astéroïdes exploités et d’autre part, des passagers.

Le train ne s’arrêterait jamais : il serait « en mouvement constant, et ce sont des wagons ou capsules qui s’y raccorderaient au passage ». L’objectif est d’économiser les coûts importants des accélérations et décélérations, surtout avec tous ces matériaux.

Dans le concept original, Solar Express se composerait de six cylindres d’environ 50 mètres de longueur chacun, qui pourraient se subdiviser en quatre compartiments de fret échangeables, comme cela est illustré sur l’image ci-dessus. Les « navires » devront être au rendez-vous pour permettre les échanges : rattacher un nouveau compartiment, par exemple. En outre, « une grande « ville spatiale » pourrait tourner autour de l’axe longitudinal et fournir la gravité artificielle dont les passagers auraient besoin pour se déplacer et vivre pendant les longs mois de voyage ».

(Source : Futura Sciences)

5 réflexions sur “Solar Express pourrait relier Mars en deux jours (vidéo)

    • Oui surtout qu’il y a la un gros problème physique, imaginer votre train à grande vitesse arrive et il faut échanger les wagons.

      Comment, pourrait-on économiser l’énergie nécessaire à l’accélération/décélération alors que les wagons a accrocher sont immobiles, et donc nécessite l’énergie que l’on est censer économiser pour atteindre la même vitesse relative que notre train.

      Quant à les accrocher « au passage », dans ce cas l’énergie cinétique de notre train se verra réduite à cause de l’inertie de nos wagons.

      Éventuellement, on pourrait décrocher un wagon, et récupérer son énergie cinétique pour la transmettre à celui à accrocher, mais un tel scénario c’est de la sf pour moi.

      qu’en pensez-vous ?

      Cordialement.

  1. Solar impulse me fait penser à Solar express. Le site «imaginative point org» peut nous en dire plus sur l’origine et sur certains détails de ce rêve particulier mais tout à fait contemporain.

  2. Il y a là un gros problème physique, imaginer votre train à grande vitesse arrive et il faut échanger les wagons.
    Comment, pourrait-on économiser l’énergie nécessaire à l’accélération/décélération alors que les wagons ont accroché sont immobiles, et donc nécessite l’énergie que l’on est censer économiser pour atteindre la même vitesse relative que notre train?
    Quant à les accrocher « au passage », dans ce cas l’énergie cinétique de notre train se verra réduite à cause de l’inertie de nos wagons.
    Éventuellement, on pourrait décrocher un wagon, et récupérer son énergie cinétique pour la transmettre à celui à accrocher, mais un tel scénario c’est de la sf pour moi.
    qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s