Non, les traces blanches dans le ciel laissées par les avions ne cachent pas d’opérations secrètes (vidéo)

1Vous avez sûrement déjà remarqué dans le ciel les traînées de vapeur que laissent les avions dans leur sillage. À priori, c’est un phénomène totalement naturel qui ne doit pas susciter d’inquiétude particulière. Et si en réalité était-ce la preuve de l’existence d’un programme gouvernemental à grande échelle secret, qui aurait pour objectif de larguer dans le ciel d’importantes quantités de produits chimiques ?

C’est la théorie des « chemtrails », qui s’est récemment retrouvée face à la science avec une étude parue dans la revue Environmental Research Letters.

Une théorie suivie mondialement

Mot valise entre les termes anglais chemical (chimique) et trails (traînées), le terme chemtrails désigne une théorie conspirationniste selon laquelle des avions seraient utilisés pour répandre des produits chimiques dans l’atmosphère. Dans quel but ? Modifier le climat ou la météo, influencer l’agriculture, ralentir (ou accélérer) le réchauffement climatique, disperser des agents biologiques ou chimiques pour contrôler les populations entre autres…

On parle ici de l’une des théories les plus suivies au monde, devant celle des reptiliens : un sondage international, paru en 2011, montrait que 17 % des personnes interrogées déclaraient croire à l’existence d’une telle machination.

Des photos intrigantes… Des réponses toutes simples

77 chercheurs ont accepté d’étudier les éléments de preuves avancés par les sites relayant la théorie de la conspiration des chemtrails, à savoir des photographies de traînées laissées par les avions dans le ciel, (jugées suspectes du fait de leur forme, de leur couleur, ou encore de leur persistance), ou des rapports d’analyse d’échantillons prélevés sur le terrain.

Le verdict est unanime : 76 ont répondu n’avoir jamais détecté la moindre preuve d’un quelconque programme gouvernemental de géo-ingénierie à grande échelle. Le 77ème a avoué avoir déjà détecté“d’importantes concentrations de baryum atmosphérique dans un endroit reculé présentant des taux standard de baryum dans le sol”. Anormal, mais insuffisant pour être concluant.

Concernant les photos, les spécialistes du sujet ne voient rien d’autre que de simples traînées de condensation. Enfin, l’étude a montré des échantillons d’air aux concentrations chimiques particulières utilisés comme preuves par les partisans du complot des chemtrails, mais là encore, 80 à 89 % des experts ont jugé le matériau insuffisant pour prouver quoi que ce soit.

Un phénomène simplement dû à l’augmentation du trafic aérien ?

Finalement, on pourrait simplement expliquer l’augmentation du phénomène des traînées blanches dans le ciel par le fait que le trafic aérien est plus élevé, et que le réchauffement climatique pourrait jouer dans la persistance accrue de ces traînées.

(Source Hitek)

3 réflexions sur “Non, les traces blanches dans le ciel laissées par les avions ne cachent pas d’opérations secrètes (vidéo)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s