L’étoile de Tabby, alias KIC 8462852, plus mystérieuse que jamais (vidéo)

kic-8462852-seti

kic-8462852-seti

Plus les astronomes étudient la fameuse étoile de Tabby (KIC 8462852), plus ses variations de luminosité laissent perplexe. Si certaines hypothèses, comme une collision entre planétésimaux, une sphère de Dyson E.T. ou une activité propre à l’étoile, peuvent expliquer certaines de ces variations, aucune ne semble totalement satisfaisante.

Comme le montre un article déposé sur arXiv par deux astronomes, il y a un nouveau rebondissement dans l’affaire de la mystérieuse étoile KIC 8462852, une étoile jaune-blanc de la séquence principale située dans la constellation du Cygne à environ 1.480 années-lumière du Soleil. Elle est aussi connue sous le nom d’ « étoile de Tabby » en référence à l’astronome Tabetha S. Boyajian qui a attiré l’attention de la communauté scientifique, et surtout du grand public, sur le comportement bizarre des variations de la luminosité de cet astre en 2015.

En fait, ces variations ont été signalées une première fois par des amateurs faisant partie du programme Planet Hunters sur le fameux site de science citoyenne Zooniverse, extension du projet original Galaxy Zoo qui invitait les internautes à classer les galaxies. Tabetha S. Boyajian n’en fait pas mystère, comme elle l’explique dans une conférence de TEDx (voir la vidéo ci-dessous).

Les chercheurs sont perplexes devant la courbe de lumière de KIC 8462852 enregistrée depuis quelques années par Kepler. Ce satellite était destiné à détecter et étudier des exoplanètes dans une région de la Voie lactée afin de faire avancer l’exobiologie. Pour cela, il faut surprendre des répétitions périodiques de chutes caractéristiques de la luminosité d’une étoile à l’occasion d’un transit planétaire. Or, les chutes découvertes dans le cas de l’étoile de Tabby s’accordaient mal avec celles causées par une exoplanète.

Des extraterrestres autour de l’étoile de Tabby ?

Plusieurs hypothèses ont été proposées :

  • celle de nuages de poussières dans un disque entourant l’étoile ;
  • celle d’un essaim de comètes ;
  • celle d’une sphère de Dyson construite par des extra-terrestres ;
  • celle des restes d’une planète détruite par une guerre interstellaire.

Cependant, toutes ces hypothèses comportent des problèmes. La présence de concentrations de poussières ou d’un gigantesque artefact E.T. absorbant l’énergie de l’étoile, par exemple, devrait laisser une signature nette dans le domaine de l’infrarouge ; pourtant, on n’observe rien de ce genre. Écoutée dans le domaine radio par les membres du programme Seti, l’étoile KIC 8462852 est restée muette.

Mais voilà que Benjamin T. Montet et Joshua D. Simon, des astronomes en poste respectivement au Cahill Center for Astronomy and Astrophysics, du célèbre Caltech où enseignait Richard Feynman, et au Carnegie Institute of Science, viennent de montrer que KIC 8462852 se comporte de façon encore plus bizarre qu’on ne l’imaginait.

Les chercheurs ont examiné la totalité des enregistrements photométriques des variations de luminosité de l’étoile de Tabby observées et mesurées par Kepler au cours des quatre dernières années. (Le satellite fait de même toutes les 30 minutes avec les 160.000 étoiles qu’il surveille dans son champ d’observation.)

Observée durant 1.600 jours environ par Kepler, la luminosité de l'étoile de Tabby (KIC 8462852) montre une diminution constante avec une brusque chute. © B. Montet et J. Simon

Observée durant 1.600 jours environ par Kepler, la luminosité de l’étoile de Tabby (KIC 8462852) montre une diminution constante avec une brusque chute. © B. Montet et J. Simon

Une collision de planétésimaux autour de KIC 8462852 ?

Benjamin T. Montet et Joshua D. Simon ont constaté qu’au cours des 1.000 premiers jours d’observation (un peu plus de deux ans et demi), l’étoile a connu une baisse relativement constante de sa luminosité, ce qui, au total, donne une diminution de 0,9 %. Cependant, au cours des 200 jours suivants, la chute a été plus rapide, avec un total cette fois-ci de 2 %.

Or, il n’y a pas plus d’explications naturelles vraiment convaincantes à ces variations (par exemple en se basant sur la théorie de la structure stellaire) qu’aux brusques chutes ressemblant à des transits déjà découverts avec l’étoile de Tabby. Il n’est certes pas rare de trouver dans les étoiles surveillées par Kepler un changement de 0,6 % de la luminosité sur une période de quatre ans mais pas avec une baisse de luminosité de 2 % en 200 jours comme dans le cas de KIC 8462852…

En fait, comme Montet et Simon l’expliquent dans leur article, on peut rendre compte de la brusque diminution de la luminosité de 2 % en faisant intervenir un nuage de poussières et de gaz issu d’une collision entre deux planétésimaux ; même des restes de ces planétésimaux sur des orbites très elliptiques pourraient rendre compte des variations de luminosité irrégulières découvertes au début de cette histoire. Toutefois, cela ne rend pas compte de la diminution de la brillance de l’étoile de 0,9 % en 1.000 jours.

Au final, selon les chercheurs, si les variations observées sont très probablement dues aux transits de quelque chose entre nous et l’étoile de Tabby et pas à l’activité de l’étoile elle-même, il nous reste à déterminer exactement de quoi il s’agit.

On en saura peut-être plus grâce à une campagne d’observation réalisée avec le réseau mondial de télescopes privés LCOGT (Las Cumbres Observatory Global Telescope Network) et financée via la plateforme Kickstarter.

(Source : Futura Sciences)

L’astronome Tabetha S. Boyajian nous explique comment a débuté le mystère de l’étoile KIC 8462852. Pour afficher les sous-titres, cliquez sur l’icône en bas à droite et choisissez votre langue.

Une réflexion sur “L’étoile de Tabby, alias KIC 8462852, plus mystérieuse que jamais (vidéo)

  1. L’étoile de Tabby continue à susciter des turbulences dans le landerneau astronomique !… ( KIC quelque chose est déjà en partie oublié !…) Depuis sa découverte en 2011, les hypothèses les plus osées sont formulées … mais perdurent , voire prolifèrent!… Quoique avec  » les restes d’une guerre stellaire « , on arrive à une sorte de « butée », de bout de la jetée … Beaucoup de « convoitises » déjà se dessinent et « rôdent » autour de cette « proie » cosmique : elle pourrait devenir facilement une « cible » pour des corsaires industriels, si les indices d’artificialité se confirmaient !… Il est probable qu’un projet d’expédition révélerait le niveau réel de notre technologie , pour vérifier si 1500 années-lumière sont à notre portée !…
    Il est indéniable qu’il s’est passé « quelque chose » dans ces parages d’une étoile F en séquence principale, soit très proche de notre Soleil ( G2-V ) !… Un peu comme si une exoplanète de type « Jupiter chaud » (1 ) s’était faite « désosser » !… On se retrouve quasiment dans  » L’ Orbe et La Roue », roman de S-F de Michel Jeury paru en 1982 chez Robert Laffont !… Il y décrit la mise en pièces détachées de notre système solaire ( la Terre en dernier évidemment !) pour construire une Sphère de Dyson autour du Soleil , établissant ainsi une Civilisation de Type II ( Echelle de Kardashev ) !… C’est peut-être un chantier de cet ordre , « en cours » … il y a 1500 ans et qui devrait être terminé aujourd’hui !… La lumière ne pourra le confirmer que … dans un millénaire et demi , mais des aventuriers ne patienteront pas, s’ils ont accès à la technologie et à l’argent pour la financer !… Notre planète changera alors très vite de visage, pour le meilleur ( peut-être) ou pour le pire ( hélas ! ) !…

    (1) ,[ en orbite très proche de son étoile , comme les premières découvertes par l’équipe Queloz-Mayor ( 51 Pégase ) en 1995 à l’Observatoire de Haute-Provence ]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s