Les mystiques sont-ils fous ? (vidéo)

Yvonne-Aimée de Malestroit

Yvonne-Aimée de Malestroit

Soixante ans après sa mort, l’histoire d’Yvonne-Aimée de Malestroit reste une véritable énigme et soulève encore de nombreuses questions. Durant toute sa vie, cette religieuse a été l’objet d’une multitude d’expériences surnaturelles. Quel regard peut-on porter sur ces phénomènes mystérieux qui jalonnent l’histoire de l’Église catholique ? Délires ? Illusions ? Ou réalité extrasensorielle ? Décryptage d’un cas extraordinaire.

Etats extatiques, faculté de clairvoyance, rêves prémonitoires, stigmates de crucifixion, attaques dites « démoniaques », xénoglossie, bilocation… Des événements totalement invraisemblables ont émaillé la vie d’Yvonne-Aimée de Malestroit. Des phénomènes dont la réalité a pourtant été attestée par une multitude de traces tangibles et de nombreux témoins dignes de confiance : les sœurs du monastère de Malestroit dont elle fut la Mère supérieure, des prêtres – son ami l’Abbé La Butte, et l’Abbé Laurentin – mais aussi un médecin, Patrick Mahéo, qui s’est intéressé de près à son dossier médical.

Difficile de croire à ces phénomènes étranges, pourtant Yvonne-Aimée de Malestroit n’est pas un cas isolé. Dans l’histoire du christianisme, de nombreux autres personnages religieux ont vécu des expériences similaires, défiant les lois de la nature et du simple bon sens. Comme Padre Pio, Sainte Elisabeth de la Trinité, Sainte Thérèse de Lisieux, Sainte Agnès de Langeac ou encore Marthe Robin. Cette dernière – dont le dossier, comme celui d’Yvonne-Aimée, a été déposé auprès des autorités diocésaines en vue d’une éventuelle béatification – a vécu près de cinquante ans sans manger ni quitter son lit, souffrant chaque jour la Passion. Qui sont réellement ces personnages religieux au destin fascinant ? Des mystiques ou des psychotiques ?

Selon Paul-Louis Rabeyron, docteur en médecine, pédopsychiatre, maître en biologie humaine, et membre du comité directeur de l’Institut métapsychique international (IMI), certains de ces phénomènes comme les prémonitions, la clairvoyance ou les extases s’avèrent « possibles lors d’états de conscience modifiés ». Une hypothèse partagée par Djohar Si Ahmed, docteur en psychologie, psychanalyste et Secrétaire général de l’IMI, qui ajoute : « Cette brusque ouverture du champ de conscience va permettre d’accéder à des informations. Mais le contexte culturel – comme l’éducation ou la religion – est important, car il va bien sûr influencer l’interprétation qu’on va en faire. Un catholique aura des visions christiques. Un juif, un musulman ou un hindouiste traduira ces manifestations tout à fait différemment. »

Si ces expériences mystiques ne seraient finalement « que » des états de conscience modifiés, peut-on imaginer qu’elles puissent être vécues par n’importe qui sans pour autant être considérées comme un épisode psychotique ? « Ces expériences n’arrivent pas seulement aux grands saints, assure Djohar Si Ahmed. Mais on ne va évidemment pas considérer de la même manière le récit d’une personne qui a passé sa vie au couvent et celui de quelqu’un qui a toujours vécu à Paris et qui, soudain, dirait voir Jésus au pied de son lit. La réaction du sujet à son expérience sera un critère de différenciation dans la mesure où le psychotique ne sera pas capable de donner un récit cohérent de ses expériences et de ses hallucinations, souvent de type paranoïde, alors qu’un sujet en crise psycho-spirituelle pourra, à certains moments, en donner un récit voire des interprétations cohérentes. »

« Je pense qu’Yvonne-Aimée de Malestroit, Marthe Robin, Padre Pio, et tous ces religieux dont on dit qu’ils ont vécu des expériences mystiques, sont simplement des sujets PSI (personnes douées de capacités extrasensorielles) dont les prédispositions existaient depuis l’enfance mais qui ont véritablement émergé et pris une tonalité divine en entrant dans les ordres, répond Paul-Louis Rabeyron. A ces époques – 19ème, 20ème siècle – il n’y avait pas d’autres endroits où ce qu’ils vivaient pouvait prendre un sens. Ces états de conscience modifiés ont ensuite été induits, favorisés ou intensifiés par le jeûne et la prière. Quant aux stigmates, ils pourraient s’apparenter à un phénomène psychosomatique, autrement dit un effet physique de l’esprit sur le corps humain. »

Le phénomène de bilocation – qui signifie parvenir à se trouver simultanément dans deux endroits en même temps -, reste, quant lui, particulièrement troublant, et ni la science, ni l’Eglise, n’y trouve d’explication conventionnelle. Pourtant, là encore, des témoins dignes de foi affirment avoir vu Yvonne-Aimée de Malestroit dans deux endroits en même temps, séparés par plusieurs centaines de kilomètres. Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce phénomène inexpliqué aurait, lui aussi, été vécu par des femmes, des hommes et des enfants qui n’ont aucune appartenance religieuse. Ces états mystiques nous ouvrent sur le champ immense des mystères de la conscience. Une étude systématique de toutes ces expériences vécues par les grands mystiques et des milliers de laïcs pourrait-elle nous éclairer sur la nature de cette frontière – parfois bien poreuse – entre le monde spirituel et le monde matériel ? Pourrait-elle aussi nous aider à distinguer la folie du surnaturel ? Et Djohar Si Ahmed de conclure : « Ne perdons pas de vue que le fou peut être considéré comme un saint et le saint pris pour un fou. C’est aussi une question de culture, et de regard sur ces expériences. »

(Source : INREES)

Pour aller plus loin :
Manuel clinique des expériences extraordinaires, Dunod/InterEditions 2009/2010
Voir chapitre 9 : « Les Expériences Psycho-spirituelles » par Djohar Si Ahmed

Une réflexion sur “Les mystiques sont-ils fous ? (vidéo)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s