Des Belges veulent brasser une bière à partir d’urine

Les chercheurs souhaitaient tester un processus permettant de filtrer des éléments fertilisants et de l'eau potable de l'urine, a expliqué mercredi Arne Verliefde, expert en eau à l'Université de Gand, à l'agence de presse allemande dpa.

Les chercheurs souhaitaient tester un processus permettant de filtrer des éléments fertilisants et de l’eau potable de l’urine, a expliqué mercredi Arne Verliefde, expert en eau à l’Université de Gand, à l’agence de presse allemande dpa.

Le but poursuivi par des chercheurs est surtout destiné à fournir des engrais bon marché aux pays en développement.

Les amateurs de bière ont de quoi frémir: des scientifiques belges veulent produire de la bière à partir d’urine. Ils en ont collecté 1000 litres auprès de volontaires venus satisfaire leurs besoins lors d’un festival, sous le slogan «Pisser pour la science».

Les chercheurs souhaitaient tester un processus permettant de filtrer des éléments fertilisants et de l’eau potable de l’urine, a expliqué mercredi Arne Verliefde, expert en eau à l’Université de Gand. à l’agence de presse allemande dpa. Le but du projet est de produire des engrais bon marché pour les pays en développement.

Une installation spéciale a permis de filtrer l’azote, le potassium et le phosphore. De quoi obtenir 950 litres d’eau potable. Après examen auprès de laboratoires nationaux, l’eau doit être utilisée pour brasser une bière spéciale.

Le breuvage obtenu doit surmonter les préjugés, concède Arne Verliefde. «Je sais que beaucoup trouvent cela répugnant», explique-t-il.

«Délicieuse petite bière»

L’eau potable obtenue à partir d’urine a pourtant un goût neutre et est exempte de substances nocives. Les chercheurs ont déjà produit un brassin à partir d’eau usée clarifiée, en collaboration avec la brasserie gantoise De Wilde Brouwers. «C’est une délicieuse petite bière», estime l’expert en eau.

Le procédé de filtrage développé doit être introduit dans les pays en développement. «Là-bas, les agriculteurs n’ont souvent pas accès à des engrais bon marché», explique Arne Verliefde. Mille litres d’urine permettent d’obtenir suffisamment d’engrais pour produire 135 kilos de maïs.

La technique permettant d’obtenir de l’eau potable à partir d’urine existe depuis longtemps. Les astronautes qui restent sur une station spatiale l’utilisent par exemple déjà.

(Source :  20 Minutes)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s