L’étonnante langue de la chauve-souris (vidéo)

1Lorsque la chauve-souris glossophage de Pallas s’approche d’une fleur, l’afflux sanguin des papilles à la surface de sa langue augmente.

Elle s’allonge ensuite rapidement et permet à l’animal de boire le nectar avec une vitesse et une précision sans commune mesure.

La langue de la chauve-souris glossophage de Pallas est parsemée de minuscules filaments d’environ un millimètre de long appelés papilles. Lorsque l’organe s’approche de la fleur, son afflux sanguin augmente et permet la vascularisation de ces petites fibres musculaires. La langue devient à la fois plus fine et plus longue, ce qui permet d’atteindre le fond de la fleur et de boire rapidement le nectar qu’elle contient.

Cette petite chauve-souris vit en Amérique du sud et en Amérique centrale. Elle tire principalement son énergie du nectar des fleurs dont elle se nourrit en abondance. Son métabolisme étant très rapide, elle ne stocke pratiquement pas de graisse et tout est dépensé durant ses longs vols quotidiens.

(Source : Université Brown)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s