Boyan Slat, le Néerlandais qui veut nettoyer les océans (vidéo)

1Le jeune ingénieur Boyan Slat continue son projet d’élimination des plastique des océans grâce à sa société The Ocean Cleanup. Démarré il y a quelques années, son projet commence sa phase de test en pleine mer avec l’installation d’une barrière flottante de 100 mètres dans la Mer du Nord.

Que faire des millions de tonnes de plastique voguant dans les océans ? Ce problème inquiète de plus en plus les spécialistes face à la pollution grandissante qui gagne les mers du globe. Mais un jeune Néerlandais, Boyan Slat, pourrait avoir trouvé une solution. Celui-ci a mis au point un ingénieux système dont l’objectif est de récolter le plastique à l’aide des courants marins.

Lancé il y a quelques années, le projet The Ocean Cleanup est maintenant en phase de test en pleine mer. Le Néerlandais vient en effet de lancer l’installation d’une barrière d’essai de 100 mètres d’envergure dans la mer du Nord.

Un premier prototype en phase de test

Basé à 23 kilomètres des côtes du Pays-Bas, le prototype composé de flotteurs et de filets sera analysé pendant un an à l’aide de capteurs qui détecteront le moindre mouvement. Le but de ce premier modèle n’est pas encore de récolter du plastique, même s’il en est capable.

L’objectif est de vérifier sa faisabilité ainsi que sa solidité face aux conditions météorologiques parfois extrêmes du monde marin. Boyan Slat et les ingénieurs vont ainsi utiliser les conditions sur le site choisi en mer du Nord où les tempêtes sont fréquentes et puissantes. D’après l’inventeur, il n’est pas sûr que l’invention survive à ce test extrême.

« J’estime qu’il y a 30% de chance que le système casse, mais quelle qu’en soit l’issue, ce sera un bon test », a commenté Boyan Slat. « C’est un jour historique vers la possibilité de nettoyer les océans. Un succès de ce test devrait nous mettre en piste pour déployer le premier système opérationnel pilote fin 2017 ».

Une solution viable contre les déchets ?

Ce projet pourrait ainsi offrir une solution viable aux tonnes de plastique présentes dans les océans et notamment au niveau du « 8ème continent ». Toutefois, le système comporte quelques limites mises en évidence par certains scientifiques. Les flotteurs ne piègent ainsi les plastiques qu’à partir d’une certaine taille. Un problème quand certains estiment que le plus grand danger vient des micro-particules de plastique.

L’autre problème soulevé par les chercheurs est l’effet des bouées sur l’écosystème. Ainsi, certains craignent que les filets bloquent aussi la faune marine voire même la rassemblent autour de ce « festin ». Cependant, Boyan Slat a défendu son projet en affirmant qu’il n’a pas vocation à retirer tous les plastiques.

Il vise plutôt à faire le maximum pour éliminer les gros morceaux avant qu’ils se désintègrent et viennent polluer les poissons, puis les humains qui s’en nourrissent. Au final, ce test grandeur nature va permettre à tous les acteurs du projet d’améliorer la structure pour ramasser un maximum de déchets tout en impactant le moins la nature.
(Source : Maxi Sciences)

3 réflexions sur “Boyan Slat, le Néerlandais qui veut nettoyer les océans (vidéo)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s