La machine d’Anticythère, le plus « ancien ordinateur au monde », livre ses secrets (vidéo)

1Découverte en 1901, la machine d’Anticythère est un dispositif très complexe composé d’engrenages et qui reste très mystérieux. Des archéologues ont récemment réussi à déchiffrer en partie certaines de ses inscriptions, dévoilant les secrets de son utilisation. 

Plus de 100 ans après sa découverte, ce que certains appellent le premier ordinateur au monde se dévoile encore un peu plus. La machine d’Anticythère a été découverte dans une épave au large des côtes de l’île grecque du même nom. Depuis, ses engrenages ne cessent de fasciner les scientifiques.

Les archéologues estiment que la machine était utilisée il y a plus de 2.000 ans, aux alentours de 200 avant notre ère, selon une étude publiée en 2014. Son inventeur tout comme le lieu où elle a été créée restent en revanche des mystères. En l’étudiant, les spécialistes ont déterminé que ce calculateur analogique antique servait d’instrument pour étudier les astres.

Même si son fonctionnement était globalement compris, de nombreuses questions restaient cependant en suspens. Des interrogations qui pourraient aujourd’hui trouver des réponses grâce à 10 ans de travaux menés par une équipe internationale de chercheurs.

Des textes déchiffrés plus de 100 ans après

Sur la machine, se trouve un texte dont les inscriptions ont été fortement dégradées par les années passées sous l’eau. Pendant des années, ces mots sont restés un mystère pour les scientifiques mais Mike Edmunds de l’université de Cardiff, soutient qu’il a, avec son équipe, réussi à déchiffrer pas moins de 3.500 caractères.

« Aujourd’hui, nous avons de textes que nous pouvons lire comme de l’ancien grec, ce que nous avions avant ressemblait à quelque chose qui passe à la radio avec plein d’interférences », a déclaré lors d’une conférence Alexander Jones, professeur à l’Université de New York. Les lettres dont certaines mesurent à peine 1,2 millimètre de haut, sont gravées sur les faces internes mais aussi devant et sur la face arrière du mécanisme.

« C’est beaucoup de détails pour nous parce que cela provient d’une période à laquelle on en connait très peu sur l’astronomie grecque et quasiment rien sur la technologie », a-t-il ajouté repris par Phys.org. « Donc ces minuscules textes sont une chose très importante pour nous ». Et les inscriptions ont effectivement apporté de nouvelles connaissance sur la mystérieuse machine.

Prédire la position des astres et le futur ?

Elles confirment que la machine servait à prédire la position du Soleil, les phases de la Lune et les planètes du zodiaque. Mais ce n’était pas un outil de recherche, d’après les archéologues, il s’agissait plutôt d’un dispositif pour enseigner. Cependant, une autre découverte intrigue. Le calculateur servait semble-t-il aussi à prédire la couleur des éclipses, ce qui a un but divinatoire.

« Nous ne sommes pas sûrs de savoir comment interpréter ceci pour être honnête, mais cela pourrait être relié à une sorte de présage. Certaines couleurs pourraient être de meilleures augures pour les évènements à venir que d’autres », explique le chercheur repris par The Independent.

Avant les découvertes sur la machine, les spécialistes pensaient qu’une telle technologie n’était apparue que 1.000 ans plus tard. Même si des technologies de pointe notamment les scanners à rayons X, ont permis de déchiffrer les signes le lieu de production de cette machine reste hypothétique.

D’autres inscriptions à déchiffrer

Les scientifiques avancent que l’île de Rhodes pourrait être le centre de création. Cette technologie pourrait même être plutôt commune à cette époque pour les personnes cultivées, suggèrent-ils. En effet, deux styles sont présents sur les inscriptions prouvant qu’au moins deux personnes auraient travaillé dessus.

De nouvelles explorations apporteront peut-être la suite des morceaux qui pourraient venir compléter l’inscription étudiée. Les scientifiques estiment qu’ils possèdent à l’heure actuelle uniquement le quart du texte. Un espoir pour mieux comprendre le rôle de ces engrenages très complexes.
(Source : Maxi Sciences)

Une réflexion sur “La machine d’Anticythère, le plus « ancien ordinateur au monde », livre ses secrets (vidéo)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s