L’avion sans pilote, le taxi de demain (vidéo)

 Il s’agit du moyen de transport de demain. C’est l’objectif avoué d’une équipe de chercheurs européens qui planche depuis trois ans sur cet avion personnel libre-service. Sans pilote à bord.

Aussi absurde soit-il, le concept n’est pas aussi irréaliste qu’il n’y paraît. LePPlane, pour Personal Plane, pourrait devenir dans les vingt ans le transport public à la mode. Une piste sérieuse puisque l’ONERA, le centre français de recherche aérospatial, et des partenaires européens ont déjà dépensé 4 millions d’euros en trois années pour développer cet avion libre-service sans pilote capable de transporter jusqu’à quatre personnes. L’ensemble du système serait entièrement automatisé. Le décollage se ferait à partir d’une rampe de lancement de deux cents mètres, alors qu’à l’atterrissage, l’avion serait réceptionné par une sorte de wagonnet.

PPlane – Un concept de transport aérien… par onera

« C’est un principe électromagnétique qui a déjà été étudié aux Etats-Unis pour le catapultage d’avions de combat marine », relate à aeronewstv Claude Le Tallec, responsable technique et scientifique du projet PPlane. « Ce qui fait que le concept de rampe de lancement magnétique est déjà mature ». « Par contre, l’utiliser pour propulser des passagers autres que  des militaires, cela n’a pas encore été fait. Il faudra éviter une accélération pas trop importante ».

L'ONERA planche sur la construction de 2000 "PPort" en Europe.

L’ONERA planche sur la construction de 2000 « PPort » en Europe.

Dès la réservation effectuée par téléphone ou via internet, les passagers se rendraient directement vers leur avion parqué dans l’aérodrome -baptisé PPort-le plus proche (l’ONERA en prévoit 2000 en Europe). Le temps de parcours entre deux villes dépourvues de liaison directes et distante, à vol d’oiseau, de 500 km, serait considérablement réduit. Quant au prix, il serait équivalent à un billet de train à grande vitesse.Pilotés du sol par des téléopérateurs en liaison avec des contrôleurs aériens, ces avions libre-service doivent encore face à quelques défis technologiques, comme la motorisation électrique ou l’automatisation ou intégration au sein des systèmes de gestion du trafic aérien pour devenir fonctionnels. Reste un obstacle, de taille: les utilisateurs seront-ils prêts à embarquer dans un avion sans pilote?
(Source : ONERA)

L'avion libre-service serait capable d'effecture la liaison entre deux villes distantes de 500 km

L’avion libre-service serait capable d’effecture la liaison entre deux villes distantes de 500 km

.
Vidéo muette 
Si la vidéo ne fonction pas cliquez ici

3 réflexions sur “L’avion sans pilote, le taxi de demain (vidéo)

  1. Pingback: L’avion sans pilote, le taxi de demain (vidéo) | Médiathèque et Index Ufologique et Spatial

  2. Pingback: Julie-Ann Drapeau (julieannd) | Pearltrees

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s