Photo des araignées aux allures de mygale incriminées (Capture d'écran d'une vidéo)

Selon les dernières informations communiquées sur l’affaire, les araignées qui sèmeraient actuellement la panique dans un village indien seraient en fait bien loin d’être géantes. Mesurant environ 3,5 centimètres, elles pourraient même ne pas être responsables des deux décès annoncés.

L’annonce a défrayé la chronique sur Internet au cours des dernières jours. Mais il semblerait bien que les faits aient été quelque peu amplifiés. En effet, en début de semaine, le quotidien Times of India a fait part d’un scénario cauchemardesque : dans le nord-est de l’Inde, le village de Chaulkhowa Nagaon situé proche de Sadiya serait en proie depuis près d’un mois à une invasion d’araignées géantes et inconnues qui auraient déjà mordu des dizaines de personnes et fait deux victimes. Des arachnides qui seraient venues de nulle part et qui se seraient depuis installées dans le village.

Or, s’il y a bien une invasion d’araignées dans les environs de Sadiya, les spécimens à huit pattes seraient en fait loin d’être géants. D’après les dernières informations communiquées, ils ne dépasseraient pas… la taille d’un pouce, soit quelque 3,5 centimètres. De même, l’espèce qui n’a pour l’heure pas pu être identifiée pourrait ne pas être si inconnue que cela. Les scientifiques estiment en effet qu’il est peu probable qu’une nouvelle espèce soit apparue. Il pourrait donc simplement s’agir d’une espèce importée par mégarde dans la région.

Par ailleurs, bien que des personnes aient effectivement été mordues par les araignées, les deux décès annoncés pourraient ne pas être liés à l’invasion. "La blessure de l’un ressemblait à une morsure de serpent et l’autre s’est fait mordre en plongeant sa main dans une termitière. Nous n’avons aucune preuve que les araignées sont à l’origine des décès", affirme ainsi M. Saikia, un scientifique du département de sciences de la vie à l’université Dibrugarh, dans l’Assam cité par le Monde.fr et qui avait également été interrogé parle Times of India.

Une rumeur qui pourrait avoir de graves conséquences

Quant à la fameuse invasion, les spécialistes reconnaissent que cette année les araignées sont particulièrement nombreuses. Une augmentation qui pourrait s’expliquer par plusieurs hypothèses telles que l’impact de la mousson qui aurait fait sortir les arachnides ou le fait que les chouettes aujourd’hui en déclin dévorent du coup moins d’araignées. Toujours est-il que la rumeur de ces araignées tueuses a aujourd’hui créé la panique dans les environs de Sadiya et les spécialistes craignent désormais que ne soient menées des opérations massives de destruction des araignées. Des mesures qui pourraient avoir de sérieuses conséquences.

"Cette violence va se retourner contre les villageois. Si les bêtes disparaissent, le village va être infesté d’insectes vecteurs du paludisme", redoute ainsi Ratul Chandra Rajkhowa, de l’université Cotton, dans l’Assam toujours cité par Le Monde.fr.

(Source : Maxi Sciences)

About these ads