Une enquête a été ouverte par un organisme dépendant du CNES (Centre National d’Etude de l’Espace) après les déclarations d’une femme qui aurait vu un nuage suspect dans les Alpes-de-Haut-Provence, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

"Ce nuage formait un filet, dont le corps était blanc et le panache noir. Il se déplaçait en direction du sol, avant de disparaître derrière la montagne", a affirmé à l’AFP le substitut du procureur de la République de Gap, Sébastien Hauger.

Cette femme, qui habite la commune de La Saulce (Hautes-Alpes), dit avoir aperçu ce nuage suspect mardi à 08h30 au-dessus de la montagne de Blaux, près de Curbans (Alpes-de-Haute-Provence). Elle a été auditionnée et les photos qu’elle a prises vont être observées.

La gendarmerie du groupement des Hautes-Alpes a été avisée.

"Le cas n’est pas étrange, ça reste un phénomène lointain. Il est de niveau moyen sur l’échelle de l’étrangeté. Nous allons voir sur le terrain pour tenter de trouver des éléments, ou voir s’il n’y a pas eu des feux ou des exercices militaires", a souligné à l’AFP Xavier Passot, responsable du GEIPAN (Groupe d’Etudes et d’Informations sur les Phénomènes Spatiaux Non Identifiés).

Cet organisme a été conçu pour répondre aux interrogations de la population sur des phénomènes surprenants.

Près de 200 cas sont recensés par an: "37% sont identifiés. Il peut s’agir par exemple de phénomènes atmosphériques, d’artifices, de chutes d’engins, et très souvent de lanternes thaïlandaises. Mais 41% ne sont pas identifiables, faute de données. Et 22% ne sont pas identifiés et jugés inexpliqués après enquête", a précisé M. Passot.

En 2010, 99 cas ont été observés en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (PACA) et traités par le GEIPAN.

(Source : AFP)

About these ads