Dans 50 ans, le Crazy Horse Memorial sera la plus grande statue du monde

La réalisation du Crazy Horse Memorial, taillé dans la pierre à l’instar du Mont Rushmore, a débuté il y a plus de 60 ans. Si les travaux suivent leur cours, cette statue devrait être la plus grande du monde aux alentours de 2060.

Le Crazy Horse Memorial est une idée folle démarrée en 1948 par le sculpteur Korczak Ziolkowski, et qui devrait s’achever dans les années 2060. Il s’agit ici de construire la plus grande statue du monde, en l’honneur de « cheval fou », Tashunke Witko de son vrai nom qui était un Amérindien originaire de la tribu des Lakhota. Il est connu pour avoir combattu les Américains pendant leur expansion territoriale vers la fin du XIXe siècle. Cette construction devait être l’alter ego du Mont Rushmore, sculpture qui représente les quatre premiers présidents des États-Unis.

195 mètres de longueur pour 172 mètres de hauteur

Une fois terminée, le Crazy Horse Memorial devrait présenter des dimensions titanesques, avec 195 mètres de longueur pour 172 mètres de hauteur. La tête fera 27 mètres de haut, quand celle des présidents du Mont Rushmore font 18 mètres. L’histoire raconte que le sculpteur Korczak Ziolkowski avait reçu en 1939 une lettre du chef amérindien Henry Standing Bear, qui voulait « que l’Homme Blanc sache que l’Homme Rouge a de grands héros, lui aussi ». Quelques années plus tard, l’artiste américain avait alors commencé son travail en piochant dans ses économies.

A noter que la posture de « Crazy Horse », sur son cheval en train de pointer l’horizon, n’a pas été choisie au hasard, mais a été tirée d’une anecdote historique. Lorsque les soldats américains ont débarqué pour les chasser les Amérindiens, l’un d’entre eux lui a demandé où étaient ses terres. Il avait alors répondu en fixant l’horizon : « ma terre est là où sont enterrés mes ancêtres ».

La construction devait durer 30 ans

Depuis le début des travaux, 8 millions de tonnes de roches ont été amputées à la montagne. Le visage de l’Amérindien est devenu visible en 1998. Et alors qu’il pensait réussir son défi en 30 ans, Korczak Ziolkowski s’est éteint le 20 octobre 1982 en prononçant ces mots à sa femme : « Tu dois travailler sur la montagne, mais va lentement, et fais bien. »

Depuis, cette dernière gère le Crazy Horse Memorial et pérennise l’œuvre de son défunt mari, aidée par plusieurs de ses enfants et de ses petits-enfants, pour continuer de sculpter dans la montagne le portrait de « cheval fou » sur son cheval. Tous estiment que les travaux seront terminés aux environ de 2060.

(Source : Yahoo)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s