A 8 ans seulement, Noah Aldrich a réalisé un triathlon avec son frère handicapé (vidéo)

Noah et Lucas Aldrich ont réalisé ensemble un incroyable triathlonÀ 8 ans à peine, Noah Aldrich est ce que l’on pourrait appeler "un héros" du quotidien. Doté d’une incroyable énergie et d’une maturité hors du commun, ce petit garçon a réussi récemment à participer à un triathlon en compagnie de son frère handicapé, Lucas. Tirant, pédalant et nageant avec Lucas, Noah a effectué un incroyable parcours qui lui vaut aujourd’hui tous les honneurs. Lire la suite

Une poupée à l’effigie de son enfant mort pour surmonter le chagrin

La mode des poupées "Reborn" n’est pas neuve. De nombreuses femmes adoptent des bébés en silicone très réaliste.

Une jeune Suissesse a témoigné dans les médias. Elle a expliqué à 20 Minutes s’être fait faire une bébé Reborn après la mort de son fils, âgé de huit mois. Il est décédé d’une maladie grave. Pour "aller mieux", elle était prête à tout. 

Critiques et menaces
Suite à la publication de son témoignage, la jeune mère a été victime de nombreuses critiques. Les lecteurs suisses ont déploré son geste. Ils lui indiquent clairement qu’elle "a un problème". Certaines personnes ont menacé de la "dénoncer aux services de protection de l’enfance pour qu’on lui retire la garde" de son aînée. 

"Je comprends que des personnes n’aient pas le même avis que moi, mais toutes ces menaces me font peur. Tout le monde sait que Simeon est mort et qu’il ne s’agit que d’une poupée", explique la mère. Son compagnon a aussi eu beaucoup de difficultés à affronter les attaques d’anonymes. "Je n’ai jamais été fan de cette poupée, mais j’ai vu à quel point elle a aidé ma femme à surmonter son chagrin", dit-il à 20Minutes. "Simeon est mort il y a seulement quatre mois."

(Source : 7s7)

 

Ces cinq articles insolites du Code du travail

-Le Conseil de simplification dévoile 50 nouvelles mesures pour simplifier la vie des entreprises. Parmi elles, l’allégement du Code du travail. Le Figaro a sélectionné cinq articles au contenu loufoque.

• L’alcool interdit au travail… mais pas le poiré

Afin d’éviter notamment les accidents de la route à l’issue d’un pot un peu trop arrosé, le Code du travail précise«qu’aucune boisson alcoolisée n’est autorisée sur le lieu de travail». Aucune? Aucune… «autre que le vin, la bière et le poiré». Fêter le départ d’un collègue à la vodka est donc strictement interdit mais aucun souci pour trinquer avec un verre de blanc.

• Les Mahoraises interdites de travailler… sur des tricycles lourds

L’article R234-6 du Code du travail applicable à Mayotte précise que le transport sur «tricycles porteurs à pédales» est, pour les femmes de moins de seize ans, interdit au-delà de 50 kilos, «véhicule compris». Pour celles de seize ans et plus, la limite est fixée à 75 kilos. La loi ne le précise pas mais le bon sens interdit à tous de transporter des marchandises sur des tricycles pour enfants, certes fort légers mais très peu pratiques.

• Les mineurs n’ont plus le droit de grimper sur un escabeau

Finis les étés passés à récolter des abricots dans le sud de la France pour pouvoir payer ses vacances. L’article D4153-32 relatif au travail des mineurs, modifié l’année dernière, est très clair: «Il est interdit, en milieu professionnel, d’affecter les jeunes à des travaux temporaires en hauteur portant sur les arbres.» À noter: aucune loi n’empêche en revanche un travailleur senior de s’acquitter des travaux en hauteur…

• De véritables maternités au sein des entreprises de plus de 100 salariées

Toutes les entreprises ne le savent peut-être pas mais elles peuvent être mises en demeure d’installer des «locaux dédiés à l’allaitement» si elles comptent plus de 100 salariées. Contraignant mais utile. Mais les spécificités de ces locaux, précisées dans les articles R4152-13 à R4152-28 du Code du travail, vont donner des sueurs froides aux chefs d’entreprise concernés: ils doivent avoir «une hauteur de trois mètres au moins sous plafond» et une superficie «de trois mètres carrés par enfant». L’employeur fournira à chaque bambin «un berceau et un matériel de literie», qui doit être «disposé de manière à être aéré» pendant la nuit.

Le Code du travail prévoit en outre que l’entreprise tienne deux registres. Un premier sur lequel seront inscrits «les nom, prénoms et la date de naissance de chaque enfant, les nom, adresse et profession de la mère, la date de l’admission et la constatation des vaccinations» et un second où seront mentionnés «nominativement les enfants présents chaque jour». Pour surveiller les locaux, l’employeur doit désigner un médecin, qui effectuera un contrôle «au moins une fois par semaine».

• Les salariés qui travaillent pendant leurs congés peuvent être poursuivis

Selon l’article D3141-2 du Code du travail, «le salarié qui accomplit pendant sa période de congés payés des travaux rémunérés peut être l’objet d’une action devant le juge d’instance en dommages et intérêts envers le régime d’assurance chômage». Pourquoi? Tout simplement parce qu’il «prive des demandeurs d’emploi d’un travail qui aurait pu leur être confié». Peu probable néanmoins qu’un cadre soit condamné parce qu’il a expurgé ses mails ou revu ses dossiers en prévision de son retour durant ses derniers jours de congés.

(Source : Le Figaro)

De 0 à 14 ans en quatre minutes (vidéo)

Les enfants grandissent à une vitesse folle. Ce n’est pas à ce père de famille néerlandais qu’il faut le dire.

Frans Hofmeester ne voulait pas perdre une miette de l’évolution de sa fille, Lotte. Ce père de famille qui réside aux Pays-Bas l’a donc filmée chaque semaine depuis sa naissance jusqu’à aujourd’hui à savoir 14 ans plus tard.

Après avoir compilé chaque scène dans une vidéo, Frans avait posté la séquence sur YouTube l’an dernier. Une vidéo qui avait récolté un franc succès puisqu’elle avait été visionnée plus de 900.000 fois.

Et monsieur Hofmeester a remis ça ce vendredi. Le père de Lotte a publié une mise à jour de sa vidéo intitulée "Portrait de Lotte: de 0 à 14 ans en quatre minutes" sur le site de partage. Des images qui ont déjà été vues par plus de 700.000 internautes.

(Source : 7s7)

Des sucettes de cannabis lancées aux enfants

Des enfants ont récupéré des sucettes particulières durant le carnaval de Genk en Belgique. "Contient du vrai cannabis", peut-on lire sur l’emballage. Les parents ont crié leur indignation dans les colonnes du Nieuwsblad. Une enquête va être menée pour déterminer si les friandises contenaient réellement des substances illicites et d’où elle provenaient.

Des enfants qui incarnent à la perfection des icônes de la pop-culture pour Halloween (galerie)

Un enfant complètement terrifiant… Qu’on n’aimerait surtout pas croiser dans la rue !

Un enfant complètement terrifiant… Qu’on n’aimerait surtout pas croiser dans la rue !

Si en France Halloween est parfois considéré comme une fête pour les enfants, aux États-Unis tout le monde joue le jeu ! Ils peuvent ainsi s’amuser à se déguiser de toutes les façons (avec un petit coup de pouce de leurs parents), utilisant de nombreuses références de la culture cinématographique et télévisuelle. En voici donc 33 exemples très réussis !

Lire la suite

Des enfants aveugles peuvent désormais toucher les objets grâce à l’impression 3D (vidéo)

Capture d'écran

Capture d’écran

La recherche sur Internet n’est plus seulement visuelle, elle est désormais tactile ! C’est ce que fait une machine révolutionnaire qui permet à de jeunes enfants visuellement déficients de toucher les objets qu’ils ont cherché sur Internet grâce à l’impression 3D. Une innovation réjouissante que DGS vous fait découvrir plus en détails.

Ses profs la mettent à l’écart parce qu’elle s’est teint les cheveux en rouge

Natalya, à droite sur la photo. © Photo publique Facebook.

Natalya, à droite sur la photo. © Photo publique Facebook.

Une jeune fille de 14 ans a été mise à l’écart de son école parce qu’elle a ses cheveux teints en rouge. L’histoire de se déroule à Newcastle: Natalya Page a été contrainte de s’asseoir en retrait de ses camarades dans la classe à cause de son excentricité capillaire. L’école a contacté le père de l’adolescente pour lui demander l’autorisation de lui teindre les cheveux à l’école. 

"Les femmes qui se disent heureuses sans enfant sont des menteuses"

Kate Spicer est journaliste. Elle a 44 ans et n’a pas d’enfant. C’est l’un des plus gros regrets de sa vie. Et elle est certaine que c’est également le cas d’un tas d’autres femmes. "J’ai eu une stagiaire récemment âgée de 21 qui me disait qu’elle ne voulait pas d’enfant parce qu’elle voulait mener à bien sa carrière", écrit-elle dans le Daily Mail.

Lire la suite