Voilà un siècle que nous devenons moins intelligents

Avez-vous déjà eu le sentiment de devenir moins intelligent avec l’âge? Vous n’êtes pas le seul, au contraire. C’est même scientifiquement prouvé, et ce par l’université d’Amsterdam: le monde occidental perd en intelligence depuis un siècle. Depuis l’ère victorienne (de 1837 à 1901, ndlr), le QI de l’homme a chuté de 14 points, apprend-on dans la revue Intelligence. Ce qui est presque plus effrayant que les prédictions de fin du monde.
Comment expliquer un tel phénomène en quelques pistes simples? Pour le Docteur Jan te Nijenhuis, professeur de psychologie à l’université d’Amsterdam, on peut imputer cette tendance au fait que les femmes les plus intelligentes font moins d’enfants que celles qu’elles devancent en matière de quotient intellectuel. Ce lien négatif entre QI et nombre d’enfants a, selon lui, été une constante au cours du siècle dernier.
Villes et denrées
Mais la propension des femmes "intelligentes" (on ne parle ici que de QI, pour rappel) à avoir moins d’enfants et donc à transmettre leur patrimoine intellectuel n’explique pas à elle seule cette diminution de l’intelligence humaine, nuance Gerald Crabtree, professeur de biologie du développement à l’université de Stanford. "On peut avancer que l’intelligence humaine peut avoir été freinée lorsque la sélection génétique naturelle s’est avérée moins nécessaire. Ce qui est arrivé précisément quand nos aïeux ont commencé à s’implanter ensemble dans des villes et que l’accès à la nourriture y est devenu plus aisé. On peut situer cette phase aux débuts de l’agriculture, c’est-à-dire il y a 5.000 à 12.000 ans", résume-t-il.
Réponse visuelle
Te Nijenhuis et ses collègues ont analysé les résultats de quatorze études d’intelligence menées entre 1884 et 2004. L’une d’entre elles est le travail de sir Francis Galton, un anthropologue anglais qui n’est autre qu’un cousin de Charles Darwin. Chaque étude tentait de déterminer la vitesse de réaction visuelle des participants, soit le temps écoulé entre la diffusion d’un stimulus visuel et la pression d’un bouton. Ce temps de réaction est une indication de la vitesse à laquelle le cerveau traite l’information, ce qui est admis comme étant une manifestation de l’intelligence en général.Fin du 19e siècle, le temps de réaction avoisinait 194 millisecondes; en 2004, il était de 275 millisecondes. Bien que les appareils de mesure du temps de réaction de la fin du 19e étaient moins sophistiqués que ceux utilisés au 21e, te Nijenhuis estime qu’ils restent comparables quant à leur fiabilité.Effet Flynn
À l’inverse, certaines études avancent une augmentation du quotient intellectuel depuis les années quarante, ce que l’on appelle l’Effet Flynn. Selon Te Nijenhuis cependant, l’Effet Flynn se réfère davantage à l’amélioration de plusieurs facteurs environnementaux comme l’enseignement, l’hygiène et l’éducation, lesquels masquent le déclin de l’intelligence proprement dite. Vous voilà maintenant plus savants.

(Source : 7s7)

About these ads

7 réflexions sur “Voilà un siècle que nous devenons moins intelligents

  1. Pingback: Voilà un siècle que nous devenons...

  2. L’éternel débat entre l’ instruction et l’intelligence. On commet encore de nos jours cette confusion entre "posséder des connaissances " et "être intelligent"… L’instruction n’est autre que le cumul de connaissances dans différents domaines, l’intelligence elle, se mesure à ce que nous faisons de ces connaissances. Ainsi, l’instruction est en nette augmentation par le biais d’Internet qui répond quasi instantanément à toutes nos questions. Nous connaissons désormais une foule de choses sur l’Univers, la Terre, la vie, les sciences en général. Mais l’intelligence n’est plus stimulée et le fait d’obtenir gratuitement toutes ces connaissances nous épargne ce cheminement, cette recherche. Nous nous donnons beaucoup moins de mal pour apprendre, certes nous sommes submergés d’informations mais sommes nous en mesure de les comprendre ? Les nouvelles générations à venir risquent fort d’être moins intelligentes car la créativité intellectuelle est en quelque sorte anesthésiée par ce nouveau mode d’apprentissage qu’est le Web.
    Le paroxysme de cet exemple est le jeu vidéo. Lorsque l’on ne trouve pas de réponse où que l’on est coincé à un certain niveau de jeu, la plupart des jeune font appel aux "soluces" qui foisonnent sur le Web. La démarche personnelle intellectuelle s’amenuise…
    .
    Encore une fois, on peut débattre de ce sujet pendant des heures !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s