L’aéroport London-Heathrow est l’un des aéroports les plus fréquentés au monde. Il dispose de deux pistes qui tournent déjà à 98% de leur capacité, ce qui signifie en gros que l’aéroport est déjà utilisé à son maximum. Pour faire face à une augmentation prévue du trafic aérien dans un proche avenir, Londres a inévitablement besoin d’un nouvel aéroport ou de l’expansion de l’aéroport d’Heathrow.

Et c’est là que l’idée d’un cabinet d’architectes, Gensler, est entrée en jeu. Le cabinet a proposé l’idée d’un aéroport flottant au milieu de l’estuaire de la Tamise. Naturellement, le projet est très (très!) ambitieux et porte une étiquette de prix estimé à 80 milliards de dollars. La structure même de ce projet d’aéroport seraient fermement ancrée dans le fond marin plutôt que d’être reliée à la terre.

Cet aéroport serait en outre composé de quatre pistes, dont chacune aura une longueur de cinq kilomètres. Le parking réservé aux voitures des passagers sera construit sur un terrain à proximité, depuis et vers lequel il sera possible de se rendre par l’intermédiaire d’une ligne de métro.

Bien que ce projet soit en effet titanesque, il peut sembler tout à fait pratique pour les Londoniens qui s’opposent à l’extension de l’aéroport d’Heathrow tel qu’il existe aujourd’hui. Cette expansion, fait-on valoir, risque de conduire à l’érosion des zones résidentes situées à proximité de l’aéroport et augmentera l’empreinte sonore déjà appréciable dans la ville.

Bien que l’idée d’un aéroport flottant puisse en fasciner plus d’un, la grande question est celle du financement d’un tel projet. A titre de comparaison, l’aéroport de Hong Kong, qui était un projet très difficile et ambitieux, n’a coûté environ $ 54 milliards de dollars américains.

(Source : ubergizmo)

About these ads