L’agglomération a pour objectif de pouvoir tester des améliorations urbaines sans interférer avec la vie quotidienne des habitants des vraies villes.

Une ville fantôme d’un milliard de dollars devrait bientôt voir le jour au Nouveau-Mexique afin de tester les innovations technologiques urbaines de la prochaine génération. Pour mener à bien ce pari incroyable, des chercheurs ont pris comme modèle la ville de Rock Hill (Caroline du Sud) afin de la recréer à l’identique. Ainsi, des centaines de kilomètres plus loin, on pourra bientôt retrouve les mêmes routes, les mêmes maisons et les mêmes bâtiments commerciaux. Le but ici est de tester les appareils du futur sans pour autant gêner de vrais habitants dans leurs occupations quotidiennes.

Une ville test grandeur nature

Et tout type d’appareil y sera essayé. Par exemple, les scientifiques y élaboreront de nouvelles technologies de constructions, essaieront les premières voitures sans chauffeurs ou les appareils d’électroménager intelligents et réactifs. Ces expériences pourront ainsi être mené à grande échelle et dans leur futur environnement d’utilisation.

Le maire de la ville voisine, Hobbs, estime que cette bourgade fantôme est très intéressante pour sa propre agglomération : "Ce projet apporte de nombreuses opportunités de développement et nous met sur la scène mondiale" raconte-t-il, selon le site britannique Sky News. En effet, le projet devrait créer 350 emplois permanents et environ 3.500 emplois indirects dans sa conception, le développement, la construction et les phases opérationnelles.

Cette ville fantôme sera réalisée par l’entreprise Pegasus et sa filiale du Nouveau-Mexique CITE en collaboration avec le Centre for Innovation, Technology and Testing et occupera une superficie de 15 000 mètres carrés. Les travaux devraient commencer fin juin et nécessiteront un milliard de dollars d’investissement.

Des villes cobayes pour un avenir meilleur

Plusieurs villes de par le monde font déjà l’objet d’expériences diverses pour améliorer les conditions de vie des humains. En septembre 2011, en partenariat avec Philips, la société Living PlanIt a présenté son projet de "smart cities" ou villes intelligentes. L’objectif est de poser sur les murs de la ville des millions de capteurs qui enregistrent et diffusent en permanence des information. A terme, le but poursuivi est de faire de nos bourgades des endroits tout confort et ultra-sécurisés.

Dans le même ordre d’idée, la ville de Songdo, en Corée du Sud, aspire à devenir la première U-cité ou ville ubiquitaire. Cela signifie que ses habitants ont, entre autre, la possibilité de vivre dans un lieu qui allie développement durable et hyper-connectivité grâce au développement des nouvelles technologies.

Ces villes du futur, ou tout du moins en prévision de celui-ci, permettront à terme de réaliser de grandes avancées technologiques tout en étant un marché extrêmement juteux. En effet, elles représentent des milliards de dollars d’investissement, mais aussi des milliards de dollars de possibles bénéfices.

(Source : Yahoo)

About these ads