(STEFANO RELANDINI / REUTERS)

Ce n’est pas une promo exceptionnelle, mais bien le résultat d’un étrange combat judiciaire. Athena Hohenberg savait que le Nutella était délicieux sur une tartine, pas qu’il faisait grossir. Cette mère de famille californienne a initié une plainte collective en février 2011 contre Ferrero, le groupe qui fabrique la célèbre pâte à tartiner qu’elle accuse d’être présenté comme un produit sain.

Pour régler ce contentieux, Ferrero USA, filiale du géant italien Ferrero, règlera au total 3,05 millions de dollars, en versant moins de quatre dollars (environ trois euros) par pot si le nombre de plaignants devenait trop élevé, apprend-on samedi 28 avril.

"Un exemple de petit déjeuner équilibré et savoureux"

La mère de famille, gestionnaire de biens immobiliers à San Diego (Californie) a raconté avoir été "choquée de découvrir que le Nutella était une nourriture ni saine ni nourrissante", contrairement au message véhiculé par les publicités où la pâte est présentée, dit-elle, comme"un exemple de petit-déjeuner équilibré et savoureux". Elle accuse le produit de contenir "des niveaux dangereux de graisses saturées", selon sa plainte.

A l’issue de cette poursuite, Ferrero USA s’est engagé à "modifier certaines déclarations marketing sur le Nutella" et à mieux détailler ses éléments nutritionnels : soit un mélange dominé par le sucre, l’huile de palme, le cacao et du lait écrémé.

Le Nutella a été inventée en 1944 par Pietro Ferrero dans une pâtisserie d’Alba, dans le nord de l’Italie et se consomme aujourd’hui dans plus de cent pays. Mais attention, le remboursement des quatre dollars ne peut s’appliquer qu’aux pots vendus aux Etats-Unis entre janvier 2008 et février 2012.  Les consommateurs doivent envoyer leur demande avant le 5 juillet (dans la limite de cinq pots), quatre jours avant que les tribunaux ne valident définitivement les règlements.

(Source : AFP)

About these ads