Bien que considéré comme de préoccupation mineure par l’UICN, le koala connait depuis des dizaines d’années un sérieux déclin de sa population. Ainsi, cela fait maintenant plus de 25 ans que l’Australian Koala Foundation oeuvre à protéger ce marsupial arboricole endémique d’Australie.

Avec le kangourou, le koala est devenu l’un des principaux symboles de l’Australie et pour cause. Ce marsupial arboricole et herbivore est endémique du pays et ne se trouve même que dans certaines régions réunissant des conditions bien particulières. Dernier représentant encore vivant de la famille des Phascolarctidés, le koala mesure entre 60 et 85 centimètres pour un poids situé entre 4 et 15 kilogrammes pour l’espèce type. Mais les mensurations de l’animal dépendent de son âge, son sexe, son alimentation et de la région où il vit.

Sa réputation le précédant, le koala se nourrit bien évidemment de feuilles d’eucalyptus. Des arbres en haut desquels il grimpe grâce à ces membres habiles et ces mains griffues. Mais ces petits marsupiaux sont aussi réputés pour leur allure d’ours en peluche donnée notamment par leur fourrure laineuse qui a d’ailleurs été une vraie cause de menace. En effet, après avoir été massacrés en masse au début du XXème siècle, les populations de koalas ont dû faire face à une chasse beaucoup plus organisée, visant leur fourrure et menant à une quasi-extinction de l’espèce.

Si leur population atteignait les quelque 10 millions de spécimens avant la colonisation, elle a ensuite connu une chute considérable avant de repartir à la hausse grâce à une interdiction de la chasse commerciale et des réintroductions. Toutefois, comme bon nombre d’autres animaux, de nombreuses menaces continuent de planer aujourd’hui sur les koalas. De la dégradation de leur habitat aux prédateurs en passant par des maladies ou la sécheresse : autant de menaces contre lesquelles l’Australian Koala Foundation, fondation à but non-lucratif et non gouvernementale, lutte aujourd’hui depuis plus de 25 ans.

Aider à la conservation des koalas

Devenue la principale organisation consacrée à la conservation du koala et de son habitat, elle mène de multiples actions et alerte régulièrement du déclin des espèces. Basée à Brisbane en Australie, elle est aujourd’hui le plus vaste organisme de financement pour la recherche consacrée au marsupial. Grâce au plus de 20.000 individus et groupes qui la soutiennent désormais, la fondation est également parvenue à dresser une carte de quelque 4 millions d’hectares de terre pour l’habitat des koalas. Mais ce n’est pas tout, puisqu’elle oeuvre également à sensibiliser la communauté internationale à la conservation de ces animaux.

Sur le site de l’Australian Koala Foundation, on peut ainsi lire le carnet de voyage de Deborah Tabart, à la tête de l’organisation depuis 1988 et reconnue à travers le monde comme l’avocate des koalas. Le site permet également d’en apprendre plus sur le combat que mène l’AKF et surtout d’y participer. Pour cela, il est possible de planter virtuellement un arbre et même pour les grands amoureux des animaux d'"adopter" un koala.

(Source : Maxi Sciences)

Pour en savoir plus ou participer à l’action de l’AKF c’est par ici :www.savethekoala.com