La semaine dernière à Roscoff, dans le Finistère, la société italienne Favini a présenté un étonnant procédé de fabrication de papier. Ce sont les algues vertes bretonnes, véritable fléau d’actualité, qui servent à fabriquer l’une de ses gammes de papier.

On savait déjà que les algues ont des vertus culinaires insoupçonnées (même l’ulva armoricana qui envahit les côtes bretonnes est comestible, avant sa putréfaction bien sûr!) qu’elles pouvaient rentrer dans la composition de certains cosmétiques ou encore qu’elles pouvaient se transformer en biocarburants de seconde génération. Mais les papeteries et imprimeries bretonnes ignoraient certainement qu’on pouvait en faire du papier ! Certes, ce n’est pas une solution pour limiter leur prolifération que la société Favini a présenté mercredi 12 octobre en Bretagne. Mais c’est encore le recyclage qui est valorisé au travers de ce processus de fabrication unique au monde.
.
Néanmoins, ce papier n’est pas une nouveauté. L’entreprise italienne a eu l’idée de ce procédé il y a près de 20 ans, en 1992, à la demande de la ville de Venise qui souhaitait valoriser les algues vertes qui proliféraient sur la lagune. Certifié FSC, et produit avec un minimum d’émissions de CO2 (l’entreprise utilise les énergies renouvelables pour sa fabrication), le papier à lettre Shiro Alga Carta contient entre 30 et 80% d’algues fraîches, en complément des fibres de bois.
.
La quantité d’algues vertes ayant diminué dans la lagune de Venise, Favini compte aujourd’hui s’approvisionner en Asie et… en Bretagne, où elle a déjà acquis 130 tonnes d’algues vertes entre 2009 et 2010. L’imprimerie Cloître, située près de Brest, est le premier français à s’être laissé convaincre par la société. Elle propose aujourd’hui le papier Alga Carta pour un prix légèrement supérieur à celui d’un papier standard.
.
Une idée écolo qui montre une nouvelle fois que l’industrie du recyclage est promise à un bel avenir. En attendant, le gouvernement cherche une solution pour réduire les sources de  nitrates, qui sont une des cause des "marées vertes".
(Source : MSN)
About these ads